Les moulins d'Ergué-Gabéric - GrandTerrier

Les moulins d'Ergué-Gabéric

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Cet article est une réactualisation et une suite donnée à l'article écrit par Jean Istin dans le bulletin Arkae de novembre 2005 : « Carte et liste des moulins d'Ergué-Gabéric ».

Autres lectures : « 1809 - État des moulins à farine d'Ergué-Gabéric » ¤ « Le moulin de Coutilly » ¤ « ISTIN Jean - Le moulin de Meil Poul » ¤ « 1489 - Concession de construction du moulin de Kerhelan » ¤ « 1794 - Inventaire et estimation du moulin du Cleuyou » ¤ « 1775 - Cession de baillée du moulin de Pont-ar-Marc'hat » ¤ « 1811 - Quittance de renable entre les meuniers de Pont-ar-Marc'had » ¤ « 1812 - Baillée du moulin neuf du Jet au meunier de Kernaou » ¤ « 1850 à 1909 - Les baux du moulin de Pont-ar-Marc'hat » ¤ 

Moulin du Poul (Meilh-Poul) au Stangala
Moulin du Poul (Meilh-Poul) au Stangala

[modifier] 1 Carte des moulins

Carte Ac'h-Istin de 2005, mise-à-jour 2011 sur GrandTerrier
Carte Ac'h-Istin de 2005, mise-à-jour 2011 sur GrandTerrier

[modifier] 2 Moulins gabéricois sur l'Odet et ses ruisseaux

a. Moulin de Kergonan

Connu depuis 1540 comme dépendant du manoir de Kergonan. Avait trois paires de meules. Subsiste aujourd'hui en habitation. Il y a peut-être eu un autre moulin de Kergonan sur un ruisseau affluent de l'Odet. Le moulin a fonctionné jusqu'en 1957. Louis Petillon y était à la fois artisan rural et agriculteur, la ferme comprenait 7 ha dont la moitié en prairies naturelles.

Ce moulin disposait d'une quantité d'eau importante. II a fonctionné grâce à la grande roue jusque vers les années 1914-1915. Elle était d'un type particulier du fait que l'eau s'écoulait du canal sur les deux tiers bas de la roue, combinant à la fois la poussée et le poids de l'eau. Ce système compensait l'absence peu propice de dénivellation pour l'alimentation par-dessus de la roue. Cette source d'énergie tournait trois meules à l'époque. Elle fut remplacée par des roues à arbre, fixées sur l'arbre vertical actionnant directement la meule. Ce changement entraîna la suppression d'une meule.

Dans l'énumération des biens de l'aveu de 1540 de François Liziart, les moulins au pluriel sont mentionnés par deux fois. Par contre il n'en est pas question dans le dénombrement du papier terrier de 1681.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues verticales et une production journalière de 12 quintaux [1].

Documents d'archives : aveux de 1540, papier terrier de 1681, étude de Jean Baraer [2].

b. Moulin de Coat-Piriou

Moulin Odet, près de Pont Piriou, aujourd'hui disparu. Connu depuis 1540 comme dépendant du manoir de Kerfors.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec une roue verticale, une horizontale et une production journalière de 4 quintaux [1].

Figure comme moulin, avec son bief, sur une carte des chemins ruraux dressée en 1914. C’est seulement lors de la construction du grand canal de la papeterie d’Odet qui lui emprunte son bief que le moulin sera détruit. Il est aussi possible que le moulin ait continué à fonctionner avec des meuniers ou des garçons–meuniers qui habitent ailleurs comme au hameau du Kresker, ferme de Briec, située en face, mais sur l’autre rive de la riviére et dont le cultivateur en a longtemps été le propriétaire.

Meuniers identifiés : Nicolas Le Berre et sa femme, qualifiés d’ « honorables gens » (~1686) ; Corentin Cojean (~1790) ; Jean Piriou (~an 12) ; Joseph Fraval (~1809) ; Yves Fraval (~1816-18) ; Jean-Louis Le Gars (~1832-1839) ; Hervé Illiou (~1851-1858).

Documents d'archives : carte du chemin rural n° 19, étude BMS et cadastre de 1834 [3].

 

c. Moulin d'Odet

"Meilh paper" (moulin à papier) avec l'implantation des Papeteries Bolloré sur l'Odet en 1822.

Le moulin initial était sur le ruisseau du Bigoudic, juste avant qu'il ne se jette dans l'Odet en amont de celui de Mouguéric.

d. Meilh Poul

Aujourd'hui en ruines, connu dès 1426 comme dépendant du manoir de Griffonès. A la Révolution, il devient propriété des meuniers qui l'exploitent jusqu'en 1924, une crue emportant le tablier du pont lors des fortes inondations de fin décembre. Du fait que les clients de Kerfeunteun ne peuvent plus traverser et qu'il ne peut plus livrer sur la rive droite, le meunier Bescond cesse alors son activité.

Documents d'archives pour Meilh Poul : cartes postales et étude de Jean Istin [4].

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues verticales et une production journalière de 12 quintaux [1]. Au recensement de 1836 il y a deux meuniers à Meil-Poul : Corentin Guillou et Charles Chax, Jean Guillou est mentionné comme journalier. Sur la liste électorale de 1910 figurent deux meuniers : Laurent et Jean-René Le Bescond.

Meuniers identifiés : Louis Le Guillou (1734, 1739) ; René Le Roy (1788, 1790, époux de Marie Guillou] ; Joseph Le Masson (1791) ; Corentin Le Guillou (1821, 1837) ; René Le Bescond (1843, 1850) ; Grégoire Lagadec (1852, 1855) ; Pierre-Marie Le Bescond (~1850, père de Laurent et Jean-René, et fils de Jeanne Le Guillou) ; Laurent Troalen (1867, 1878 , époux de Jeanne Perrine Bescond) ; Laurent Le Bescond (~1885) et Jean-René Le Bescond (~1877).

e. Kénechgongar

Moulin disparu, connu en 1573. Dépendait du manoir de Pennervan.

La désignation de ce moulin apparaît en 1573. Il est mentionné sur le registre des naissances de Ergué-Gabéric en 1680 et 1682 pour deux enfants de Guy Laouenan et de Marie Jezequel. Tombe en ruines en 1733, « chommant » et « Ne meritant pas d'estre relevé par raport au peu de mouteaux qui en sont sujets » en 1736 [5].

f. Lenhesk

Moulin signalé dans un aveu du manoir de Lezergué en 1550 comme étant près des terres de Quillihuec. N'est plus en activité ni en 1790, ni en 1809.

g. Kerfrès

Moulin devenu aujourd'hui habitation. Deux roues verticales à augets. N'est plus en activité ni en 1790, ni en 1809.

h. Moulin de Kerellan

Disparu sans laisser de traces, autrefois implanté dans la prairie de Prat an enes, avec un début d'activité signalé au 12 décembre 1490.

Document d'archives : demande de concession en 1489 [6]

[modifier] 3 Moulins gabéricois sur le Jet et ses ruisseaux

a. Meilh Jet

Aujourd'hui habitation. Roue(s) horizontale(s), bief de 1 km 200, arrêté vers 1960.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues horizontales et une production journalière de 6 quintaux [1].

Documents d'archives : en 1812 baillée et propriété de la famille Montmorency-Robecq [7]

b. Meilh Faou

Actuellement habitation, signalé dès 1460 comme dépendant du manoir de Keristin. Roue horizontale. Arrêté en 1976.

Un meunier, Henri Le Scool, en 1790. Bizarrement le moulin n'est pas cité comme étant en activité en 1809.

c. Kerfors

Moulin aujourd'hui disparu, connu par un aveu de 1488 comme dépendant du manoir de Kerfors.

Un meunier, Claude Thalaniou, en 1790.

d. Kergamen

Moulin actuellement avec une roue à augets. Dépendait du manoir de Mezanlez. Aujourd'hui habitation.

e. Kernaou

Traces d'un moulin démoli vers 1925. Un meunier, Guillaume Rospape, en 1790.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 1 roue verticale et une production journalière de 4 quintaux [1].

f. Mezanlez

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues horizontales et une production journalière de 6 quintaux [1].

 

g. Meilh Pont ar Marc'hat

Aujourd'hui une pisciculture : a pu comporter une scierie.

En 1775 un document mentionne la dépendance de la propriété de Lezergué : « moulin de Lezergué autrement Pontarmarchat ». Documents d'archives : quittances de renable, baillées de 1775, 1811, 1850, 1891 et 1900 [8].

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues horizontales et une production journalière de 12 quintaux [1].

h. Moulin de Pennarun

Aujourd'hui habitation. Aurait travaillé en scierie de 1852 à 1900. A moulu le grain jusqu'en 1976.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues horizontales et une production journalière de 6 quintaux [1].

i. Moulin du Cleuyou

Restauré avec une roue à aubes. Moulin noble, connu par un aveu de 1566.

Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec 2 roues horizontales et une production journalière de 20 quintaux [1].

Documents d'archives : différents aveux de 1566 à 1679, description en 1794 [9].

j. Meilh Coutily

Anciennement moulin « charretier  » ou du « chartier » à un lieu-dit Pont Even (à l'emplacement de l'ancienne usine Gouiffès). N'est plus en activité en 1809. Sur une carte postale du début du 20e siècle on peut voir une grande roue verticale à aubes.

L'expression de moulin à couteaux, et non de moulin à tan ou à foulon, indique que c'était l'endroit où l'on pouvait affûter ses couteaux et outils tranchants. Comme de nombreux autres "moulins à couteaux" en France, les meules de pierre où l'on pouvait moudre son grain avaient semble-t-il trouvé un autre usage.

Documents d'archives : aveux de 1562, 1620, et carte postale [10].

[modifier] 4 Moulins voisins proches sur l'Odet ou le Jet

a. Moulin de Mouguéric

Sur l'Odet, près du manoir de la papeterie d'Odet. Acheté par René Bolloré dans les années 1920.

 

b. Moulin de St-Denis

Au bas du quartier du Vallon au Rouillen, au bord de l'Odet, près d'un pont charretier. Saisi sur les de La Marche émigrés en Guadeloupe et vendu aux enchères en 1808 en même temps que le château de Lezergué et l'ancien moulin de Crec'h Congar [11].

[modifier] 5 Annotations

  1. Liste des neuf moulins à farine en activité : « 1809 - État des moulins à farine d'Ergué-Gabéric ». [Ref.↑ 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8]
  2. Documents pour Kergonan : « 1540 - Aveu de François Lysyard, seigneur de Kergonan » ¤ « 1681 - Dénombrement du manoir de Kergonan et dépendances » ¤ « Manoir et moulin de Kergonan » ¤  [Ref.↑]
  3. Documents pour Coat-Piriou : « Chemins ruraux N°19 de Coat-Piriou » ¤ « Le moulin de Coat-Piriou » ¤  [Ref.↑]
  4. Documents pour Meilh-Poul : « ISTIN Jean - Le moulin de Meil Poul » ¤ « Cartes postales du moulin de Meil-Poul au Stangala » ¤ . [Ref.↑]
  5. Documents pour Kenechcongar : « 1736 - Minu du seigneur de La Marche pour le manoir et le moulin de Creongard » ¤  [Ref.↑]
  6. Document pour Kerellan : « 1489 - Concession de construction du moulin de Kerhelan ». [Ref.↑]
  7. Document pour Meil-Jet : « 1812 - Baillée du moulin neuf du Jet au meunier de Kernaou ». [Ref.↑]
  8. Documents pour Pont-ar-Marc'had : « 1775 - Cession de baillée du moulin de Pont-ar-Marc'hat » ¤ « 1811 - Quittance de renable entre les meuniers de Pont-ar-Marc'had » ¤ « 1850 à 1909 - Les baux du moulin de Pont-ar-Marc'hat » ¤  [Ref.↑]
  9. Documents sur Le Cleuyou : « 1566 - Minu et dénombrement par Guillaume Rubiern sieur du Cleuziou » ¤ « 1620 - Aveu de Louis de Kermorial pour Anne Rubiern héritière du Cluziou » ¤ « 1679 - Aveu au Cluziou pour les sieurs Le Gubaer suite au décès de Françoise de Kermorial » ¤ « 1794 - Estimation du manoir et dépendances du Cleuyou » ¤ « Le manoir du Cleuziou/Cleuyou » ¤  [Ref.↑]
  10. Documents pour Meil-Coutily : « Le moulin de Coutilly » ¤ « 1562 - Aveu de Louis Rubiern pour Le Cleuziou sous les Régaires » ¤ « 1620 - Aveu de Louis de Kermorial pour Anne Rubiern héritière du Cluziou » ¤  [Ref.↑]
  11. Documents pour St-Denis : « 1808 - Saisie du château de Lezergué » ¤  [Ref.↑]


Thème de l'article : Richesses patrimoniales

Date de création : Juin 2011    Dernière modification : 4.05.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]