Degemer mat d'an holl ! Bienvenue à Ergué-Gabéric ! - GrandTerrier

Degemer mat d'an holl ! Bienvenue à Ergué-Gabéric !

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
le 5 juillet 2015 ~ d'an 5 a viz Gouere 2015
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Meurzh (évêque de Nantes au 6e siècle, puis se retire en ermitage au sud-est de Rennes)
Proverbe breton ~ Krennlavar Artizan, Aet e ard e tizan.

[Artisan, dont le métier a dépéri.]

 
Propositions d'articles récents ~ Skridoù evel ma teu e teu

Espace Journaux :

Espace Personnalités :

Présentation ~ Prezantiñ

Ce site est dédié au passé historique et à la mémoire d'une commune de Basse-Bretagne, une paroisse qui a connu plusieurs dénominations depuis les temps reculés du Moyen-Âge :

  • Arke ou Erge, au 12e siècle, probablement du breton Arkae « les terres face à la haie ou lieu frontière devant les fortifications »,
  • Ergué-Gabéric qui est l'orthographe administrative officielle retenue depuis le 17e siècle et la Révolution.

Pour la dénomination du site nous avons choisi ce surnom français local dérivé du breton : le GrandTerrier (essayez de prononcer Erc'hié en le précédant de l'adjectif "grand', traduction française de Vrâs !).


Relevés de 1756-1789
Relevés de 1756-1789
Pour y décliner une double vocation : être un Historial du pennty, donc simple, vivant et populaire, et un Mirdi-koun gwechall-gozh, un musée pour mettre en valeur une histoire locale collective.

Ce territoire est aussi celui de Jean-Marie Déguignet, mendiant, soldat, conteur et paysan bas-breton du 19 siècle, qui relate son enfance à Ergué-Gabéric dans ses cahiers manuscrits :

« Au printemps de 1844, une vieille bonne femme des environs, une mendiante professionnelle, vint trouver ma mère en lui disant qu'elle ferait mieux de m'envoyer faire tout le tour de la commune avec une besace. »

« Mémoires d'un paysan bas-breton »
« Mémoires d'un paysan bas-breton »
 
À la une ~ Digentañ

Association ~ Kevredigezh

Le Terrier voudrait être, non pas la représentation d'un refuge pour un lapin ou un renard, mais plutôt le rappel des notions de terroir et de « papiers terriers » (registres indiquant les limites des fiefs et des censives, les redevances dues, les services à rendre, les usages locaux), de la fierté légitime d'être en symbiose avec son pays, et enfin de la volonté de perpétuer le souvenir et l'histoire d'un territoire et de ses habitants.

Le GrandTerrier s'appuie sur une association 1901 « Les Mémoires du GrandTerrier » représentant le réseau des contributeurs désireux de faire revivre les pans encore inconnus ou méconnus de l'histoire communale. Pour rejoindre ce réseau, il suffit de s'inscrire en ligne. L'inscription amène automatiquement le droit de recevoir gratuitement par courrier électronique le bulletin "Kannadig". L'énergie collective est mise dans la constitution d'une véritable base de connaissance vivante et perpétuellement enrichie.

 
Rubriques ~ Rubrikoù

Tous les articles sont catégorisés par thèmes (Bibliographie, Breton ...) et sont complétés de façon collégiale et dans la bonne humeur. Les textes et toutes modifications sont signés et historisés, les sources et les références sont citées, une documentation complète est consultable en ligne. Et si une erreur involontaire, même minime, pouvait s'être glissée, corrigeons la tous ensemble !

Nous vous invitons donc à suivre les nouveautés de ce site, au travers des liens "Ici et Maintenant" en bandeau supérieur intitulés "Actus~Blog" ou "À la une". Et promenez-vous tranquillement dans chacune des espaces "Histoire et mémoires" en haut de page, des Archives aux Toponymes, en passant par les Mémoires et le Patrimoine. Afin d'apprivoiser la diversité des noms de lieux-dits gabéricois, voici ci-dessous une aide interactive de géolocalisation communale (croix rouge = point de confluence du 48e parallèle nord et du 4e méridien à l'ouest de Greenwich).



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 60 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 60 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras