1700-1780 - Les mouvances du présidial de Quimper dans la paroisse d'Ergué-Gabéric - GrandTerrier

1700-1780 - Les mouvances du présidial de Quimper dans la paroisse d'Ergué-Gabéric

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Quatre pages d'un registre des Archives Départementales, site de Brest, incluant la liste des manoirs et villages gabéricois régis par le siège présidial [1] de Quimper et constituant les mouvances [2] du domaine du Roi.

Autres lectures : « 1788 - Observations du présidial sur les mouvances de Poulduic et Mélennec » ¤ « 1786 - Conseil du présidial pour la contestation de la mouvance de Mellenec » ¤ « 1790 - Un recensement inédit à Ergué-Gabéric » ¤ « 1682 - Possessions gabéricoises du seigneur de Coëtlogon, évêque de Quimper » ¤ « HÉVIN Pierre - Matières féodales et coustume de Bretagne » ¤ « OGÉE Jean-Baptiste - Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne » ¤ « COLLET Daniel - Les Gabéricois aux XVIIe et XVIIIe siècles » ¤ « Le blason à trois chevrons des Parcevaux au presbytère » ¤ « 1957-1961 - La restauration du presbytère par Roger Le Flanchec » ¤ 

1 Présentation

Cet inventaire des manoirs, moulins et villages, non daté précisément si ce n'est du 18e siècle, constitue la dernière photographie de l'ancien régime avant la Révolution de 1789 [3]. Le premier registre (cote ADF B502) est probablement daté du début du siècle, et le second (cote ADF B503) est un complément mis à jour après 1730, par la référence à un aveu [4] adressé au Roy. Les deux documents constituent une préfiguration du grand recensement de la population gabéricoise qui sera organisé plus tard en 1790.

Ce registre est produit par le présidial de Quimper, une juridiction royale composée de juges, procureur, sénéchal, avocats et conseillers, tous en charge de délivrer la justice criminelle et civile, en particulier les arbitrages sur les successions et droits seigneuriaux. Attachés au domaine royal, le présidial et la sénéchaussée ne devaient pas traiter pas des affaires civiles et ecclésiastiques relevant des Régaires [5], l'autre juridiction quimpéroise responsable du domaine temporel du seigneur Évêque de Quimper.

Pour ce qui concerne Ergué-Gabéric, le géographe Jean-Baptiste Ogée écrivait en 1780 : « Toute la paroisse relève du roi, à l'exception des trois villages de Kermorvan, de Kernechiron [6] et Kerougan [7], qui se trouvent sous le fief de l'évêque de Quimper. ». Il faut lire Kermorvan, Coat-Piriou et Keranquéo, auxquels il faut ajouter d'autres villages gabéricois formant aussi propriété épiscopale, à savoir Quillyhouarn, Creac'h-Ergué, Kerho et Cutuillic / Saint-André. Sans oublier toute la partie sud-ouest de la commune actuelle, autour du Cleuyou, Kerampensal, La Salle-verte, Kerelan qui étaient rattachés à Lanniron ou Ergué-Armel pendant l'ancien régime.

Certains des villages sous juridiction des Regaires [5] sont également listés comme mouvances du Présidial, notamment Coat-Piriou, Creac'h-Ergué, Kerho, Cutuillic. Ceci peut s'expliquer de différentes manières : soit la totalité des propriétés du village n'était pas détenue par l'Evêque, soit le propriétaire foncier a changé en provoquant un passage dans le domaine royal.

Les manoirs identifiés au 18e siècle par le Présidial, c'est-à-dire les propriétés les plus importantes détenues avec allégeance d'un noble au roi, sont respectivement dans l'ordre d'inscription au registre : Kergannou, Kervern, Penervan, Keranroux, Kerjestin, Lezergué, Kernaou, Gongalic, Quillihuec, Bosuzic (disparu aujourd'hui), Kerfors, Kerouzoul (Kerouzel), Parcallan, Kergonnan, Kerberon, Keranmelin (Kerveil) et Griffonnès. Les moulins associés sont Mezanlez, Moullin neuff (appelé aujourd'hui « Meil Jet » par opposition au « Veil goz » voisin en Elliant), Kerjestin (ou Meil-Faou), Kernaou, Lezergué ou Pontarmarhat, Kerfres, Kerfort, Griffonez. Il manque le manoir et moulin de Pennarun, mais sans doute sont-ils compris dans la dénomination « le bourg en entier ».

Quant aux autres déclarations qui ne sont ni des moulins, ni des manoirs, ce sont les villages repérés par la lettre v, généralement simple mouvance dépendant d'un lieu noble principal. On décompte 105 lieux au total sur le premier document, la 2e page constituant une réécriture de la 1ere page, et le deuxième document en ajoutant seulement cinq. Cette liste de 110 lieux nobles et villages avec leurs orthographes bretonnes anciennes apporte des variantes supplémentaires toponymiques. On notera au passage le bien-nommé « Keranroué », un "hameau du roi".

 

L'autre intérêt du deuxième document est de donner les regroupements des villages par domaine et de préciser leurs derniers propriétaires nobles avant l'hécatombe révolutionnaire. Le plus grand domaine avec ses 22 villages autour du manoir de Kerfors est celui de la famille de La Marche. Le second avec 10 mouvances est celui de Guy-Marie de Lopriac [8], comte de Donges, qui avait hérité de la seigneurie de Botbodern en Elliant.

Quant à la « maison presbitalle » ou « presbitaire » avec comme avouant «  le Général » [9], elle est pour nous un mystère. En effet on peut se demander pourquoi la cure serait incluse dans le domaine du Roi géré par le Présidial, et non sous la juridiction des Régaires [5]. Certes ce presbytère est encore aujourd'hui la plus authentique bâtisse manoriale du bourg et sera l'objet de convoitises après la révolution, mais le fait qu'elle soit blasonnée du blason d'un recteur chanoine sur sa porte sud nous induit à penser qu'elle était hors de contrôle du présidial royal.

2 Transcription

Ref B502 - Page 1

Erguegaberic

Village de Kerangoant
v. Pararfancquic
v. Niverot
Manoir de Kergannou
Village de Rubernard
v. Carpont Iselaff et Huella
v. Botgarz
v. Lostanquilliec
Manoir de Kervern
Moullin de Mezanlez
Village du Castel
v. Treaudet
v. Kerlaviou
Moulin neuff
Village de Kerdillez
v. Kerveguen
v. Mesouet bras
v. Mesouet creis
v. Quillybihan
Manoir de Penervan et dépendances
Le bourg en entier
La maison presbitalle
Village de Botden tridiry
v. Kerellou ou Kerhellou
Le lieu et village de Loquetas
Le lieu et village du Lec
Village du Squividan
v. Begarmenez
v. Kermorvan
v. Penaneac'h
v. Keranbellet
v. Tyarbreton
v. Crechergué
v. Carpont Uhelaff
Manoir de Keranroux
Village du Quellennec
v. Sulvintin
Manoir de Kerjestin Kerjestin
Maitairie dudit lieu
Moulin de Kerjestin
Village de Keranroue
v. Kerriou
v. Kermoisan
v. Kerdudal
Manoir de Lezergué
Maitairies et moulin
Manoir de Kernaou, maitairies et moulins
Manoir de Gongallic
Village de Parc lochguen
v. Kergaradec
Manoir de Quillihuec
Village de Bosuzig
Manoir de Bozuzic

Village de Poulduic
v. Melennec
v. Kernoaz
v. Kerveady
v. Kerdudal
v. Menuguic
v. Lesdonnant iselaff
v. Kerdevin iselaff dit Mesnaon
v. Kerdevin uhelaff
v. Chevardiry
v. Kerdoc'hal
v. Moullin de Pontarmanac'h
v. Moulin de Kerfres ou Kerfres
v. Lesdonnant Uhelaff
Manoir de Kerfors
Moulin du lieu
Village du Chastel
v. Coetpiriou
v. Quilbihan
v. Quilmenez
v. Keranbian
v. Kneahcrazec
v. Kerdreuff
Manoir de Kerouzoul
Village de Lezebel
Manoir de Parcanlan ou Parcanlan
Village de Kerhuel
Manoir de Kergonnan
Maitairies de Kergonnan
Une tenue aux issues du manoir Kergonnan
Village de Keransaux
v. Trefflan
v. Kernotter ou Kernotter
v. Kerdévot
v. Lezr
v. Kergoff
v. Kervenic
Village de Kerbouzoul
Village du Quillybras
v. Kerandas
v. Cutuillic
Manoir de Kerberon
Village de Kerguannic
Village de Loqueltas
Village de Kerfrez
Manoir de Keranmelin
Village de Querjan
v. Kermunir
v. Kerveady
v. Quellennec bras
v. Kerougon
v. Kerougueau ou Kerougeau
v. Kerhoff
v. Coetpiriou
Manoir de Griffonnes
Moulin dudit manoir
Village Quellennec bihan
v. Kerbuen

Ref B502 - Page 2

Village Kernoas ou Kernoaz
v. Pendenus
v. Stanqueau
Manoir de Kerganou
Village Rubernard
v. Carpont Izelaff
v. Botgars
v. Lostanguilliec
Moullin de Mezanlez
v. Treaudet
v. Kerlaviou
Moullin neuff
Village de Kerdilles
v. Kerdevot
v. Kerveguen
v. Mezouet bihan et creis
v. Kerho
Manoir de Penerven
Village de Bodenbridiru
v. Kerellou
v. Parcdudal
v. Loquestas
v. Leher ou lesher
v. Leguilly bihan
v. Kerellou
v. Le Squividan
v. Begarmenez
v. Kermorvan

v. Penanerh
v. Keranbelliet
v. Le Caupont Uhela
Manoir de Kerranroux
v. Keranroue
v. Crechdaniel
Moullin de Lezergué ou Pontarmarchat
Moullin de Pontpiriou
v. Keransaux
Moullin de Kersaux
v. Trefflan
v. Kerduvin
v. Kergoff
v. Kerenemir
v. Kerandan
Manoir de Kerberon
v. Lezebel
v. Kergrudenir
v. Kerouguéau
v. Keroff
v. Coetpiriou
v. Begmenez
Moullin de Grifonnez
Village Querrous bihan
v. Kerberon
v. Kerrouz
v. Stanqueau

 

Ref B503 - Page 1

Ergué Gaberic

Nombres - Noms des lieux ; Noms des avouants

14 - Une terre à Niverot ; Hervé Rannou
30 - Un parc au lieu de Balanou ; Quezennec Gourmelen
50 - Tenue à Penquer creis - Niverot ; Le... Kerouruen tutteur ..
59 - Deux terres à Kerhuel ; Guénolé Huitric
66 - Tenue à Quelenec bras ; Hervéc Seznec, et Le Berre
73 - Tenue à Sulvintin ; Denis Le Meur
87 - Maison et courtil à Kerangoan Treoloan ; Philippe Kernevez
Idem - Une pièce de terre à Kerangoan ; Idem
102 - au Guilly bihan ; Louis Le Naour
103 - Le village de Stanqueau ; Michel Le Berre
107 - Kerouzoul ; Jean Lozach et femme
94 - Lestonnant huellaf ; id
113 - Le presbitaire ; le général [9]
116 - Tenue à Kerdudal ; François Coeur
142 - 2 tenues à Kerangoan ; le Sieur Pennanrun citoyen
143 - Étage [10] au Carpont huella ; Hervé Le Guiader
152 - Une tenue à Niverot ; Jean Lhodé
Kerlavian, aveu fourny au Roy par le dit Naudé le 6 septembre 1730 lors de la Réformation
182 - 3 prés à Kerriou ; François Kerena
185 - Crec'hergué ; Louis Rannou
279 - Tenue près Le Lec ; Hervé Le Berre
281 - Poulduic ; 281 René Moisan
353 - Creac'hergué huelaff ; Pierre Kergoullé
358 - Kermoisan : Louis Jaouen
id - Kerriou ; id

---

10 Nantes - Tréodet ; Mr Kerlern Le Gentil

29 N. - Mehouet creis ; Mr du Mausson

32 N. - Le manoir de Griffones ; La demoiselle La Boixière et autres
id - Le moulin ; id
id - Kerberon ; id
id - Kernoas ; id

55 N. - Sulvintin ; Mr du Cluziou

74 N. - La terre et seigneurie de Botpodern ; Monsieur le Comte de Donges
id - Coatjentil ; id
id - Le moulin neuff ; id

Ref B503 - Page 2

Suitte d'Ergué Gaberic

Nombres ; Nom des lieux ; Noms des avouants

74 N. - Suitte de la terre et seigneurie de Botpodern ; Monsieur le Comte de Donges
id - Kerdilès ; id
id - Kerdevot ; id

74 N. - Cheffrentes [11] à la dite seigneurie du dit Kerdilès ; Mr le comte de Donges
id - Mezouet bian ; id
id - Mezouet creis ; id
id - Kerieou ; id
id - Issues [12] de Kergannou ; id
id - Kerriou ; ifd
id - Kerho ; id

77 N. - Le manoir de Kerfors, mettairie et moulin ; Mr De La Marche
id - Le Castel ; id
id - Coatpiriou ; id
id - Kerbihan ; id
id - Kerguinic ; id
id - Keranbrien ; id
id - Keneccrazec ; id
id - Manoir de Kerouzoul
id - Lezebel ; id
id - Kerdreauf ; id
id - Kerdohal ; id
id - Munuguic ; id
id - Moulin de Pont Piriou ; id
id - Kerdudal ; id
id - Parc an lan ; id
id - Quellenec ; id
id - Le Carpont ; id
id - Chevardiri ; id
---

77 N. - Chefrentes [11] et seigneurie de ligence [13] pour les terres de Kerfors sur Lestonnan et issues [12] ; Mr De La Marche
id - Melllenec ; id
id - Keruel ; id
id - Branguen ; id

79 Nantes - Keranroux ; Le sieur Kertanguy et autres

95 N. - Ruebernard ; Monsieur de Guidfoz
id - Kergamon ; id
id - Niverot ; id
id - Le Carpont Izella ; id
id - Botgars ; id
id - Lostarguilliec ; id
id - Un parc et pré à Kerneau ; id
id - Le moulin de Mesanlès ; id

3 Originaux

Lieu de conservation :

  • Archives Départementales du Finistère, site de Brest.
  • Cote B502 et B503.
 

Usage, droit d'image :

  • Accès privé et restreint aux abonnés inscrits.
  • Utilisation obligatoire d'un compte GrandTerrier autorisé et mot de passe valide.


4 Annotations

  1. Présidial, s.m. : tribunal de justice de l'Ancien Régime créé au XVIe siècle ; c'est en 1552 que le roi Henri II de France, désireux de renforcer son système judiciaire et de vendre de nouveaux offices, institue les présidiaux ; le présidial de Quimper-Corentin a été créé à cette date dans le ressort du parlement de Bretagne (Wikipedia). Siège présidial, tribunal qui juge en dernier ressort, sans appel (Dictionnaire du Moyen Français). Sous l'Ancien Régime, tribunal et juridiction qui avaient été établis en 1551 dans certains baillages importants pour juger en dernier ressort les affaires peu graves (Trésor Langue Française). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  2. Mouvance, s.f. : en droit féodal, état de dépendance dans lequel est tenu un fief par rapport à un autre. Fief dépendant d'un fief plus important (TLFi). Relation foncière entre deux fiefs : le fief mouvant est celui du vassal, par rapport au fief dominant, celui du seigneur (Lexique historique du Moyen Âge de René Fédou). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  3. Pour la photographie organisée par les autorités révolutionnaires, on peut consulter le document du recensement complet de la population gabéricoise en 1790. [Ref.↑]
  4. Aveu, s.m. : déclaration écrite fournie par le vassal à son suzerain lorsqu’il entre en possession d’un fief, à l'occasion d'un achat, d'une succession ou rachat. L’aveu est accompagné d’un dénombrement ou minu décrivant en détail les biens composant le fief. La description fourni dans l'aveu indique le détail des terres ou tenues possédées par le vassal : le village dans lequel se situe la tenue, le nom du fermier exploitant le domaine congéable, le montant de la rente annuelle (cens, chefrente, francfief) due par le fermier composée généralement de mesures de grains, d'un certain nombre de bêtes (chapons, moutons) et d'une somme d'argent, les autres devoirs attachées à la tenue : corvées, obligation de cuire au four seigneurial et de moudre son grain au moulin seigneurial, la superficie des terres froides et chaudes de la tenue. Source : histoiresdeserieb.free.fr. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  5. Régaires, s.m.pl. : administration en charge du domaine temporel d'un évêque, propriétaire et seigneur, au même titre que l'aurait été n'importe quel noble propriétaire d'un fief avec justice. Le plus souvent, ils provenaient de donations anciennes faites au cours des âges par des féodaux, qui souhaitant sans doute s'attirer des grâces divines ou se faire pardonner leurs péchés, avaient doté l'église de quelques fiefs avec les revenus en dépendant. Source : amisduturnegouet sur free.fr [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 5,0 5,1 5,2]
  6. Kernechiron : sans doute « Kerneriou », c'est-à-dire Coat-Piriou. [Ref.↑]
  7. Kerougan ou Kerouquéau : formes anciennes du lieu-dit aujourd'hui orthographié Keranguéo. [Ref.↑]
  8. À noter que le blason des Lopriac est présent sur la chapelle de Kerdévot, sur le clocher d'une part et la sacristie d'autre part. [Ref.↑]
  9. Général, s.m. : sous l'Ancien Régime l'assemblée paroissiale était parfois appelée le « général de la paroisse » ou « corps politique ». Source : Wikipedia. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 9,0 9,1]
  10. Estage, s.m. : habitation, demeure, bâtiment destiné à divers buts (Dictionnaire Godefroy 1880). Dans les documents d'aveux ou d'inventaire de succession, le terme désigne un corps de ferme et ses dépendances, et par extension est synonyme de tenue ou de convenant[Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  11. Chefrente, s.f. : rente perpétuelle payable en argent ou en nature au seigneur suzerain par le détenteur d'un héritage noble. La chefrente était en principe immuable (Yeurch, histoire-bretonne). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 11,0 11,1]
  12. Issues, issue, s.f. : terre non cultivée d'un village servant à la circulation entre les habitations, les chemins et les champs ; les issues communes de villages pouvaient être utilisées par les plus pauvres pour faire "vaguer" leurs bestiaux ou ramasser du bois pour se chauffer. Lorsqu'un village est tenu en domaine congéable, les "issues et franchises" peuvent être incluses dans les aveux de déclaration des droits et rentes. Les inventaires et dénombrements contiennent également l'expression "aux issues" qui désigne l'éloignement par rapport au centre du village. Dans les descriptifs d'habitations, le terme "issues" désigne les portes et accès. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 12,0 12,1]
  13. Ligence, ligance, s.f. : état de celui qui est lié à son seigneur, qui lui a engagé sa foi ; vassalité hommage lige, l'obligation de cet hommage, et, selon Ragueau, qualité d'un fief qu'on tient nuement et sans moyen d'un seigneur, en raison de quoi on devient son homme lige (Dictionnaire Godefroy 1880). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]




Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Février 2013    Dernière modification : 4.02.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]