1544 - Aveu de noble écuyer Charles Provost, seigneur de Penanreun - GrandTerrier

1544 - Aveu de noble écuyer Charles Provost, seigneur de Penanreun

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Sommaire

Autres lectures : « Archives de Pennarun » ¤ « 1540 - Aveu de Charles Provost de Pennarun, présenté à la Chambre des Comptes en 1788 » ¤ « 1540 - Adveu de Penanrun extraict de l'inventaire de Kempercorentin » ¤ « 1481 - Monstre de l’Evesché de Cornouailles » ¤ « 1536 - Réformation des personnes et des terres en Ergué-Gabéric » ¤ « Le manoir de Pennarun » ¤ « 1847 - Etat de stus et renable des moulins blanc et roux de Coat-Piriou » ¤ 

[modifier] 1 Introduction

L'aveu de 1544 relatif au domaine de Penanrun présenté par l'écuyer Charles Provost est dévoilé par un document conservé aux Archives Départementales du Finistère, sous la côte A 38, et rédigé en 1681.

Cette déclaration de 1681 était faite dans le but d'alimenter le registre du papier terrier [1] de la réformation des domaines de Bretagne à la fin du 17e siècle, et pour ce faire reprend le document ancien : « daté à la fin le sixiesme de juin l'an mil cent cent quarante quatre signé par collation fait avec l'original ».

 

Une particularité du document est la mention d'un « un moulin blanc à froment, et l'autre de seigle ». Les termes sont également présents dans l'aveu de 1540 : « Droits de la terre : un moulin à froment, un moulin à seigle. ».

[modifier] 2 Transcriptions

Feuillet 1 :

[...] 6 juin 1544. La terrre de Penanreun en Ergué-Gabéric. Dix huit deniers.

1544 aveu par lequel Charles Provost déclare tenir [...] du Roy un étage [2] situé au village de Lesebel.

Ergué gaberic

Procédant par nous sieur Le Nort conseiller du Roy, secretaire et auditeur en la chambre des comptes de Bretagne aux extraits requis par Mr Charles Nougur chargé par sa majesté des poursuites et diligences pour la confection et acheminement du papier terrier et de la réformation de son domaine en cest province en vertu l'arrêt du conseil d'Estat du vingtcinquiesme jour d'octobre mil six cent quatre vingt un, et de celuy de la chambre rendu en conséquence les treziesme de mars [...] par Me François Denis garde des livres et papier d'icelle, un aveu et déclaration du manoir de Penanrein et ses apartenances fourni par Charles Provost cotté m e ms unm, en l'inventaire des aveux de la jurisdiction de Quimper, la teneur duquel en suit.

Déclaration et specificassion des terres, rentes, seigneuries, chefrentes [3], héritages et droits [...], que noble escuier Charles Provost seigneur de Penanrun tient noblement en prochaine seigneurie de ligence [4] à foy, et devoir de rachat [5] quant le cas advient de et sous le Roy nostre sire usufructuaire du Duché de Bretaigne, père légittime et administrateur de Monseigneur le daulphin son fils, duc et seigneurs propriétaires en duché et jurisdission roïale de Kemper

Feuillet 2 :

Chastaulin et Foesnant en l'Eveché de Cornouaille et paroisse et lieux cy après déclairées. & premier.

En la jurisdission de Kempercorentin en la paroisse d'Ergué gaberic

Pennanrun

Le manoir de Penanreun le dit Provost congnoit et raporte tenit audit [...] de Kempercorentin le dit manoir et ses bois revenants à haute fusteres, parcs [6], frostages [7], issues [8], et apartenances, moulins et prairies.

Et contient le dit manoir savoir ses maisons, estables, cours, conlombier, aires, pourpris [9], verger, bois de haute fusteres, jardrins et maisons de la mestairie environ deux journaux [10] et demi.

Bois taillis

Item sous bois taillis [...] environ six journaux [10].

Item [...] environ dix journaux [10] terres chaudes [11].

Item [...] environ cinquante journaux [10] terres froides [12].

Item un frostage [7] environ quatre journaux [10] terres froides [12].

Item [...] estant a presant en pasture environ quatre journaux [10].

Et [...] environ quatre journées et demies à faucher [10].


Feuillet 3 :

Et est le dit manoir et ses dites apartenances situés [...] terres du dit Provost la rivière de Jet et le chemin qui conduit de la ville de Kemper à la chapelle de nostre dame de Kerdevot les issues [8] du lieu et villaige du Melenec, et les issues [8] de l'église paroissiale d'ERgué Gaberic, et passant au-dessus de la dite église, et ses issues [8] en la dite paroisse d'Ergué-Gaberic.

Moulins

Dudit manoir et ses dites issues [8] et apartenances compris [...] de ses moulins, un moulin blanc à froment, et l'autre de seigle [...] une maison o son courtil issues [13] appelé Run an mord contenant environ huitiesme de journaux [10] du nord, (...] Provost tient à sa main, joignant son dit manoir.

Estage [2] au bourg

Y [...] tenant à convenant et congéable de et soubz de [...] de Penanreun [...] lieu et estaige [2] ou village paroissial de Ergué Gaberic [...] de tailles [...] de monsieur saint Michel [...] quatre rennées [14] combles [15] froment, cing rennées [14] combles [15] seigle, quatre rennées [14] combles [15] et foulées avoine et trois [...]

Et contient le dit [...] manoir, les maisons, creches, aires, pourpris [9] et courtil [13] du dit

Feuillet 4 :

lieu environ demi journau [10] de terre.

Item un parc [6] et clostures environ quatre journaux [10] de terres chaudes [11].

item un autre parc [6] et clostures environ quatre journaux [10] et demi de terres froides [12].

Estage [2] au bourg

[...] pour le taillis [...] qu'il tient con convenant congéable de et soubz ledit Provost audit villaige paroissial d'Ergué gaberic luy, [...] quatre rennées [14] combles [15] forment, quatre rennées [14] combles [15] seigle, quatre rennées [14] combles [15] foulées avoine.

Et contient les [...] savoir les maisons, creches, aires, pourpris [9], courtils [13], et leurs issies [8] environ demi journau [10]

[...]

Feuillet 5 :

Feuillet 6 :

 

Feuillet 7 :

Feuillet 8 :

Feuillet 9 :

Feuillet 10 :

Feuillet 11 :

Feuillet 12 :

Feuillet 13 :

[...] situé en apartenance et près du lieu de Boden pridiry en ladite paroisse d'Ergué gabéric dix sols dix deniers monnoie [16] de [...] et deux chapons [17].

Et raporte avoir la seigneurie de ramage sur le manoir de Kernou apartenant à noble messire Charles Kersulgar en ladite paroisse d'Ergué gaberyc.

Le dit acte est daté à la fin le sixiesme de juin l'an mil cent cent quarante quatre signé par collation fait avec l'original de la [...].

Collationné à l'original dudit adveu et minu [18] par nous conseillé du roy, secrétaire et auditeur de ses comptes en Bretagne commissaire [...].

J. Le Nort

[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation :

  • Archives Départementales du Finistère.
  • Cote A 38.
 

Usage, droit d'image :

  • Accès privé et restreint aux abonnés inscrits.
  • Utilisation obligatoire d'un compte GrandTerrier autorisé et mot de passe valide.

[modifier] 4 Annotations

  1. Terrier, adj. : livre terrier, registre contenant la description des terres et censives dépendant d'un seigneur, qui devait en principe être renouvelé tous les vingt ou trente ans et dont l'existence fut supprimée par une loi de mars 1790 (TLFi). Ces papiers fixaient les limites des fiefs et des censives, les redevances dues, les services à rendre et les usages locaux. En 1678, un règlement de Colbert décida la constitution d'un papier terrier par les chambres de comptes régionales, dans le cadre d'une Réformation du domaine du roi. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  2. Estage, s.m. : habitation, demeure, bâtiment destiné à divers buts (Dictionnaire Godefroy 1880). Dans les documents d'aveux ou d'inventaire de succession, le terme désigne un corps de ferme et ses dépendances, et par extension est synonyme de tenue ou de convenant[Terme] [Lexique] [Ref.↑ 2,0 2,1 2,2 2,3]
  3. Chefrente, s.f. : rente perpétuelle payable en argent ou en nature au seigneur suzerain par le détenteur d'un héritage noble. La chefrente était en principe immuable (Yeurch, histoire-bretonne). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  4. Ligence, ligance, s.f. : état de celui qui est lié à son seigneur, qui lui a engagé sa foi ; vassalité hommage lige, l'obligation de cet hommage, et, selon Ragueau, qualité d'un fief qu'on tient nuement et sans moyen d'un seigneur, en raison de quoi on devient son homme lige (Dictionnaire Godefroy 1880). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  5. Rachapt, rachètement, s.m. : en terme de coutume droit du au seigneur à chaque mutation du fief (dictionnaire Godefroy 1880). Droit du au seigneur par un nouveau tenancier après une succession qui est appelé également relief ou rachat des rentes. La somme à laquelle est estimé le revenu d'une année du fief qui doit le droit de relief (Dict. de l'Académie). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  6. Parc, park, s.m. : champ clos, procédant d'un emprunt du moyen breton parc au vieux français parc "lieu clos" en général. Le gallois parc et le cornique park sont issus de l'anglais park, également emprunté au vieux français (Albert Deshaye, dictionnaire des noms de lieux bretons). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 6,0 6,1 6,2]
  7. Frostages, s.f.pl. : terres incultes, friches, terres vaines et vagues ou terres froides. En breton le terme existe : Fraost , ad. g. -où (en) friche, parfois clair, desserré, & brut, grossier (dictionnaire Favereau). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 7,0 7,1]
  8. Issues, issue, s.f. : terre non cultivée d'un village servant à la circulation entre les habitations, les chemins et les champs ; les issues communes de villages pouvaient être utilisées par les plus pauvres pour faire "vaguer" leurs bestiaux ou ramasser du bois pour se chauffer. Lorsqu'un village est tenu en domaine congéable, les "issues et franchises" peuvent être incluses dans les aveux de déclaration des droits et rentes. Les inventaires et dénombrements contiennent également l'expression "aux issues" qui désigne l'éloignement par rapport au centre du village. Dans les descriptifs d'habitations, le terme "issues" désigne les portes et accès. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 8,0 8,1 8,2 8,3 8,4 8,5]
  9. Pourpris, s.m. : enceinte, un enclos et parfois une demeure, dans la France de l'ancien régime. La réalité désignée dépasse celle d'un simple jardin en ce qu'elle recouvre les différents éléments d'un domaine physiquement bien délimité et fermé (mur, fossé, etc.). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 9,0 9,1 9,2]
  10. Journal, s.m. : ancienne mesure de superficie de terre, en usage encore dans certains départements et représentant ce qu'un attelage peut labourer dans une journée [¤source : Dictionnaire de l'Académie]. Le journal est la principale unité de mesure utilisée pour calculer les surfaces dans les inventaires. Dans la région quimpéroise un journal vaut 48,624 ares, à savoir 80 cordes. Dans les documents on trouve les expressions « journée à homme bêcheur », « journée à faucheur » ou « à faucher », cette dernière valeur étant équivalente à 2 journaux de laboureur, soit presque un hectare. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 10,00 10,01 10,02 10,03 10,04 10,05 10,06 10,07 10,08 10,09 10,10 10,11]
  11. Terres chaudes, s.f.pl. : terres cultivables, par opposition aux terres froides ; exploitées en rotation triennale, soit blé noir, seigle, avoine (Jean Le Tallec 1994). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 11,0 11,1]
  12. Terres froides, s.f.pl. : terres pauvres mises en culture de loin en loin parfois après un brulis, par opposition aux terres chaudes; les terres froides prennent le reste du temps la forme de landes qui servent de pâturage d'appoint, et fournissent divers végétaux utiles : bruyères et fougères pour la litière, ajoncs pour la nourriture des chevaux, genets pour la couverture de la toiture (Jean Le Tallec 1994). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 12,0 12,1 12,2]
  13. Courtil, curtil, s.m. : jardin potager. Du bas latin cohortile, dérivé de cohors (voir Cour). Jardin, cour, enclos (Dictionnaire de l'Académie). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 13,0 13,1 13,2]
  14. Renée, s.f. : sorte de mesure ; se rencontre encore au 18e siècle dans des textes de Bretagne : renée dont le vingt et quatre font le tonneau (1732, Baronie du Pont, Arch. Finist.). Source : Dict. Godefroy 1880. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 14,0 14,1 14,2 14,3 14,4 14,5]
  15. Comble, s.f. et adj. : mesure de capacité pour les grains, probablement la mine comble, c'est-à-dire 6 boisseaux ; source : Dictionnaire Godefroy 1880. En région quimpéroise le terme comble est plutôt donné comme équivalent d'un grand boisseau comble, par opposition à un simple boisseau ras. Soit précisément 67 litres pour le froment, 82 pour le seigle, et 80 pour l'avoine [¤source : Document GT de 1807]. La comble se distincte de la raze ; le terme est utilisé aussi comme adjectif pour préciser que la hauteur en son milieu dépasse le bord de récipient de mesure, par opposition à l'adjectif "rase". [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 15,0 15,1 15,2 15,3 15,4 15,5]
  16. Monoie, Monnoye, adj : un sol monoie désigne une petite pièce de monnaie faite de billons, c'est-à-dire de cuivre, tenant un peu d'argent, mais plus ou moins, suivant les lieux (Encyclopédie Diderot). Existence de « livres monnoie » et de « deniers monnoye » à signaler également, en complément des « livres tournois ». [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  17. Chapon, s.m. : jeune coq chatré. Source : Dictionnaire du Moyen Français. Utilisé comme moyen de paiement de rentes ou redevances. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  18. Minu, menu, s.m. : terme d'usage en Bretagne, pour exprimer la déclaration et le dénombrement que le nouveau possesseur à titre successif doit donner par le menu à son seigneur, des héritages, terres et rentes foncières qui lui sont échus à ce titre, et qui sont sujets à rachat, pour faire la liquidation de ce droit. Source: Dictionnaire Godefroy 1880. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Décembre 2012    Dernière modification : 20.02.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]