TORCHET Hervé - Les arrière-bans de Cornouaille de 1554 à 1568 - GrandTerrier

TORCHET Hervé - Les arrière-bans de Cornouaille de 1554 à 1568

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

TORCHET (Hervé), Les arrière-bans de Cornouaille de 1554 à 1568, La Pérenne, Quimper, 2021, ISBN 2-914810-25-8
Titre : Les arrière-bans de Cornouaille de 1554 à 1568
Auteur : TORCHET Hervé Type : Livre/Brochure
Edition : La Pérenne Note : -
Impression : Quimper Année : 2021
Pages : 218 Référence : ISBN 2-914810-25-8

[modifier] Notice bibliographique

Couverture
Autres lectures : « 1554, 1568 - Montres de l'évêché de Cornouaille extraites du manuscrit de Missirien » ¤ « 1562 - Monstre de l'Evesché de Cornouaille pour l'arrière-ban du Roy » ¤ « FREMINVILLE Christophe-Paulin (de) - Antiquités du Finistère » ¤ « TORCHET Hervé - Montre générale des nobles de 1481 en Cornouaille » ¤ « 1636 - Déclaration d'arrière-ban de la noblesse au présidial de Kemper » ¤ « TORCHET Hervé - Réformation des fouages de 1426 en Cornouaille » ¤ 


Notes statistiques pour Ergué-Gabéric :

  • Progression des nobles : entre 1426 et 1554 de 4 à 7 nobles, soit +75%, du fait de l'importance administrative croissante de Quimper.
  • Absentéisme aux montres : seulement un « deffaut » en , soit 14 % alors que la moyenne diocésaine est de l'ordre de 50%.

Gros travail documentaire mené par l'historien et paléographe Hervé Torchet, incluant la transcription intégrale des montres [1] (revues militaires) du diocèse de Cornouaille de la seconde moitié du XVIe siècle auxquelles étaient convoqués les détenteurs de revenus nobles, complétée d'analyses statistiques et de fiches familiales nobiliaires. Déjà organisées aux siècles précédents par les ducs de Bretagne, les montres de 1554 à 1568 rassemblent dorénavant l'arrière ban du roi de France, dans le cadre des mêmes anciens diocèses.

Le livre couvre les trois montres qui ont lieu à Quimper-Corentin en 1554, 1562 et 1568. Les sources documentaires utilisées sont d'une part, pour 1554 et 1562) la copie manuscrite de l'historien Guy Autret (1599-1660) conservée au Musée des Champs Libres de Rennes (cf le facsimilé déjà publié sur GrandTerrier), et pour 1562 la copie conservée aux Archives Départementales du Finistère (cote ADF 1J65, utilisée entre autres par Norbert Bernard et Christophe-Paulin de Fréminville, manuscrit à publier prochainement sur GT).

Au total plus de 700 nobles bas-bretons sont convoqués en 1554 et 1562, et la moitié environ en 1568. En la place du Tour-du-Chastel les commissaires du roi font l'appel : « Auquel jour aurions faict appeller les nobles par nom et surnom leurs qualités et paroisse, ainsi qu’ils estaient en roles ès anciens livres et registres du greffe d’office au siège présidial de Quimper-Corentin ».

Les gabéricois convoqués sont au nombre de sept en 1554 et 1568, et de six en 1562. Ils sont tous présents, hormis le sieur de Kergonan qui est « deffaut », et se répartissent selon une certaine hiérarchie militaire : un archer (le sieur des Salles et de Lezoualc'h, aïeul de Guy Autret), trois corselets [2] dotés d'une cuirasse légère (les seigneurs de Creac'h-Congar, Kernaou, Mezanlez), un pique-sèche [3] sans aucune cuirasse, homme de pied (le sieur Coatanezre des Salles), et une catégorie à part sans équipement, deux contribuables imposés : (Kerfors et Kergonan).

Les « hommes d'armes », avec un équipement complet de chevaliers, sont la catégorie supérieure des 40 plus riches familles nobles du diocèse avec des revenus annuels supérieurs à 1000 livres. Viennent ensuite les arch(i)ers comme les Autret-Lezsoual'ch avec 500 à 1000 livres. Puis les arquebusiers à cheval avec 200 à 400 livres (aucun gabéricois), et enfin les corselets (appelés brigandine auptrefois) et les pique-sèches (remplaçant les hallebardes médiévales) aux revenus situés entre 100 et 200 livres. On observe bien cette hiérarchie "piquesèches-corselets-arquebusiers-chevaliers" sur les champs de bataille de l'époque :

Bataille de Dreux 1562, gravure de Tortorel et Perrissin
Bataille de Dreux 1562, gravure de Tortorel et Perrissin

[modifier] Extraits

Les textes transcrits ci-dessous contiennent des paragraphes ( § ) non déployés. Vous pouvez les afficher en un seul clic : § Tout montrer/cacher

1554 Ergué-Gabéric

Alain Lisiart [4] sieur de Kergonnan, deffaut

Jean Kerfors [5] en rachapt [6]

Christophe Provost [7] sieur de Penanrun présant

Le sieur des Salles & de Lesoualhc [8] présant en archier excusé pour la cause cy devant

Alain Lesongar [9]

Charles Lesongar [9]

Jan Bennerven [10] (sieur de Creahcongar) présant en archier

1568 Ergué-Gabéric

Archiers

  • Le sieur de Lesonnalch [8] présant par son filz aisné

Corseletz

  • Le sieur de Creac'hcongar [10], présant
  • Le sieur de Kernaou [9], présant
  • Le sieur de Mesanlez [9], présant

Picques Sèches

  • Le sieur des Salles [11] présant & est excusé pour sa charge des francs-archiers & esluz de Cornouaille presantement appiert certificat partant exempté par estre recepveur desditz archiers

Contribuables

  • Le sieur de Kerfores [5] appiert certificat & excusé de Mondict sieur le gouverneur
  • Le sieur de Kergonnan [4] compiert par escuyer Loys de Kerratry

1562 Ergué-Gabéric

Jean Lisiard [4] sieur de Kergonnan, presant, dict qu'il est sous l'esdict

Louis de Kerfor [5] presant, dict qu'il faict pique sèche

Maistre de Coatanezre [11] sieur de Pennanrun, dict qu'il faict pique sèche pour luy et ses mineurs

Alain de Kersulgar [9] dict qu'il faict pique sèche

Louis de Kersulgar [9] présant, dict qu'il fait corselet

Marie de Tréanna [12] de Pennanrun presante par son père Guyomar de Tréanna [12], qui dict faire pique sèche.

[modifier] Annotations

Certaines références peuvent être cachées ci-dessus dans des paragraphes ( § ) non déployés. Cliquer pour les afficher : § Tout montrer/cacher

  1. Montre, s.f. : revue militaire de la noblesse. Tous les nobles doivent y participer, munis de l’équipement en rapport avec leur fortune. Les ordonnances du duché de Bretagne spécifient minutieusement l’armement de chaque noble en fonction du revenu déclaré. Organisation maintenue après le rattachement du duché de Bretagne au royaume de France. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  2. Corselet, s.m. : cuirasse légère couvrant la poitrine et le ventre, que portaient autrefois certaines troupes. Le corselet des piquiers. . Source : Littré. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  3. Pique Sèche, s.m. : soldat armé d'une pique. Source : Littré. Parmi les piquiers on distingue les piquiers vétérans ou soldés des piquiers à pique sèche sans corselet, sans deniers de poche. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  4. Note HT - 432 LISIARD de. D'or à trois croissants de gueules. Alain Lisiart sieur de Kergonnan deffaut à Ergué-Gabéric en 1554. Jehan Lisiard sieur de Kergonan, presant, dict qu'il est sous l'esdict à Ergué-Gabéric en 1562. Le sieur de Kergonnan compiert par escuyer Loys de Kerratry en 1568. [Ref.↑ 4,0 4,1 4,2]
  5. Note HT - 322 KERFORS de. D'argent au greslier d'azur enguiché et lié de même. Jan Kerfors en rachapt à Ergué-Gabéric en 1554. Louis de Kerfor presant, dict qu'il faict pique sèche à Ergué-Gabéric en 1562. Le sieur de Kerfors appiert certificat & excusé de Mondict le gouverneur en 1568. [Ref.↑ 5,0 5,1 5,2]
  6. Rachapt, rachètement, s.m. : en terme de coutume droit du au seigneur à chaque mutation du fief (dictionnaire Godefroy 1880). Droit du au seigneur par un nouveau tenancier après une succession qui est appelé également relief ou rachat des rentes (Dict. de l'Académie). [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  7. Note HT - 531 PRÉVOST 1. D'azur à trois têtes de léopard d'or. Christophe Provist sieur de Penanrun présent à Ergué-Gabéric en 1554. [Ref.↑]
  8. Note HT - 9 AUTRET. D'argent à quatre trangles ondées d'azur. Le sieur des Salles & de Lesoualhc (Autret) presant en archier excusé pour la cause cy devant à Ergué-Gabéric en 1554. Le sieur de Lesonnarch présant par son filz aisné archer en 1568. [Ref.↑ 8,0 8,1]
  9. Note HT - 387 KERSULGAR de. D'azur à trois fleurs de lys d'argent rangées en fasce, accompagnées en chef de deux quintefeuilles du même. Alain Lesongar présant à Ergué-Gabéric en 1554. Alain de Kersulgar dict qu'il faict pique sèche à Ergué-Gabéric en 1562. Charles Lesongar présent à Ergué-Gabéric en 1554. Louis de Kersulgar presant, dict qu'il faict corselet à Ergué-Gabéric en 1562. Le sieur de Kernaou présant en corselet en 1568. Le sieur de Mesanles présent en corselet en 1568. [Ref.↑ 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 9,5]
  10. Note HT - 22 BENNERVEN de. D'argent au chêne de sinople englanté d'or au sanglier de gueules passant au pied. Jan Bennerven (sieur de Creahgongar) présant en archier à Ergué-Gabéric en 1554. [Ref.↑ 10,0 10,1]
  11. Note HT - 94 COATANEZRE de. De gueules à trois épées pointes en bas rangées en bande. Le sieur des Salles présant en pique sèche & est excusé pour sa charge des francs-archiers & esluz de Cornouaille presantement appiert certificat partant exempté par estre recepveur desditz archiers en 1568. Maistre de Coatanezre sieur de Pennanrun, dict qu'il faict pique sèche pour luy et ses mineurs en 1562 [Ref.↑ 11,0 11,1]
  12. Note HT - 627 TRÉANNA de. D'argent à la mâcle d'or. Marie de Tréanna de Pennanrun presante par son père Guyomar de Tréanna, qui dict faire pique sèche à Ergué-Gabéric en 1562. [Ref.↑ 12,0 12,1]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : Juin 2021    Dernière modification : 27.07.2021    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]