1791 - Rattachement à Ergué-Gabéric de Kerampensal, Cleuyou et Kerelan - GrandTerrier

1791 - Rattachement à Ergué-Gabéric de Kerampensal, Cleuyou et Kerelan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Récapitulatif des conditions de découpage des paroisses du district de Quimper par les autorités révolutionnaires.

Document [1] daté du 20 juillet 1791 et conservé aux Archives Départementales du Finistère sous la cote 18 L 16.

Autres lectures : « Toponymie du Rouillen » ¤ « Kerampensal, Kerpennsal » ¤ « Cleuyou, Kleuyoù » ¤ « Kerelan, Kerhêlan » ¤ « Coutilly, Meilh Koutili » ¤ « COLLET Daniel - La Révolution à Quimper » ¤ « PÉRON Jean-Paul - Quimper au siècle des lumières » ¤ « Souvenirs des fermes en activité au Rouillen, par Youenn Quillec » ¤ « Cap sur l'an 2000 - 2 - Rouillen, OF-LQ 1987 » ¤ « 1389 - Acquêts de terres de chanoine à Keralen en Ergué-Gabéric » ¤ « Archives du Cleuyou » ¤ 

1 Présentation

Dans ce document le Directoire du District de Quimper annonce officiellement le transfert des villages de Kerampensal, Cleuyou, Kerélan et du moulin du Coutellic du Petit Ergué au Grand-Ergué, ce qui semble logique car ce quartier, appelé aujourd'hui le Rouillen, est situé dans le triangle gabéricois du confluent des rivières du Jet et de l'Odet.

 

Ce n'est d'ailleurs pas le premier transfert territorial de ce quartier car, au 15e siècle, cette zone proche de Quimper était rattachée à la paroisse de Lanniron [2] [3], puis à la paroisse de Quimper St-Esprit, avant de dépendre d'Ergué-Armel [4].

À noter que l'Évêque constitutionnel [5], bien occupé à l'Assemblée Nationale à Paris, n'est pas impliqué dans cette opération de découpage des territoires paroissiaux. Seuls l'abbé Gomaire [6] et le vicaire Bourbria [7] sont consultés par le Directoire du District.

Zone rurale
Zone rurale
Photo aérienne IGN de 1948
Photo aérienne IGN de 1948

2 Transcriptions

Introduction

Circonscription des Paroisses du district de Quimper

Extrait du registre des délibérations du district de Quimper. Le vingt juillet, mil sept cent quatre vingt onze.

Séance tenue par M. Brémaudiere [8], président, assisté de MM. Ambroise Duhaffon, vice-président, Le Breton [9], et Le Baron [10], administrateurs. Présent François Abgrall [11] commissaire syndic qui a dit :

Oui le commissaire syndic et considérant que, par l'article 6 de la loi du 24 Août 1790, il a été ordonné une nouvelle formation des paroisses du Royaume, en conséquence duquel article le dit commissaire syndic a conclu, à ce qu'il soit, tout autre travail cessant, procédé à la circonscription des cures du district.

Considérant que, M. l'Evêque [5], actuellement à l'Assemblée Nationale, ne peut être consulté sur les présentes opérations, au désir de l'article 13 de la loi du 15 novembre 1790.

Le Directoire, en ayant conféré avec MM. Gomaire [12] et Bourbria [7], vicaire de la Cathédrale, arrête, si tel est l'avis du département et sous l'approbation de l'Assemblée Nationale, ce qui suit :

 

Article 1er

Premierement

Ergué-Armel est consacré à titre de paroisse ; il en dépendra

1° Tous les villages qui la composaient anciennement, à l'exception de ceux au Nord de la Rivière du Cluyou, savoir ; Kerampensal, Le Cleuyou, Kerélan et le Moulin du Coutelli.

2° Les villages et dépendances faisant ci-devant partie de Locmaria, non compris dans la circonscription de la paroisse Cathédrale.

3° Les maisons et terres ci-devant dépendant de la paroisse du St Esprit de Quimper et non comprises dans la sus dit circonscription.

4° Toute l'étendue de Saint Evarzec qui demeure supprimé comme paroisse et erigé en succursale du dit Ergué-armel, ayant pour étendue son ancien territoire.

Article 7

Art. 7.

L'Eglise d'Ergué Gaberic est conservée pour église paroissiale. Cette paroisse aura le même territoire qu'au passé et de plus les lieux de Kerampensal, Le Cluyou, Kerélant et le Moulin du Coutelli, ci-dessus détachés d'Ergué Armel.

3 Originaux

4 Annotations

  1. Information et document communiqués par Pierrick Chuto, passionné d'histoire régionale, auteur de nombreux articles (Le Lien du CGF, La Gazette d'Histoire-Genealogie.com ... ) et de cinq livres sur le Pays de Quimper : § [ses publications] .. [Ref.↑]
  2. Cf. aveux pour Kerelan en Lanniron de 1489 à 1670 au titre des Régaires de Quimper : « Aveux épiscopaux et abbatiaux ». [Ref.↑]
  3. Il est vraisemblable qu'au 14e siècle la propriété de Kerelan, avant son rattachement à Lanniron, soit déclaré comme "Keralen en Ergué-Gabéric" : « 1389 - Acquêts de terres de chanoine à Keralen en Ergué-Gabéric ». [Ref.↑]
  4. Cf carte de Quimper à l'Ancien Régime sur la fiche Bibliographique « PÉRON Jean-Paul - Quimper au siècle des lumières ». [Ref.↑]
  5. Louis-Alexandre Expilly de La Poipe, recteur de Saint-Martin-des-Champs, élu député du clergé du Léon en août 1788, préside à l'Assemblée Constituante la commission qui promulguera la constitution civile du clergé. Il sera le premier évêque constitutionnel du Finistère (de 1790 à 1794), sacré par Talleyrand à Paris, mais guillotiné le 22 mai 1794. [Ref.↑ 5,0 5,1]
  6. L'abbé lorientais Gomaire était secrétaire d'Expilly, évêque constitutionnel de Quimper, il est élu membre du Directoire du département du Finistère, puis député à la Convention. Il fait l'objet de soupçons de comportement de "fouilleur de filles" . Source : Louis Le Guennec, Histoire de Quimper et son canton, p. 76 et 336. [Ref.↑]
  7. M. Bourbria était le recteur de St-Sauveur ; il habitait à la poste aux chevaux. Source : Louis Le Guennec, Histoire de Quimper et son canton, p. 279. [Ref.↑ 7,0 7,1]
  8. François-Noêl Souché de La Brémaudière, propriétaire de Plomelin, est mandaté en 1789 comme défenseur des cahiers de doléances de la sénéchaussée de Quimper. [Ref.↑]
  9. Jean-Baptiste Laurent Le Breton siège au Directoire du District de Quimper. Sa fonction de docteur en médecine de Quimper le met en charge des épidémies de la subdélégation ; il atteste par exemple les traitements délivrés par le médecin-chirurgien Kerjean. Le Breton est également membre de la loge maçonnique "La Parfaite Union" de Quimper, il en est le Vénérable en 1784. [Ref.↑]
  10. Charles Le Baron du Bolsjaffray, avocat, de Kerfeunteun. [Ref.↑]
  11. François Abgrall est membre du conseil des Cinq-Cents, né en 1760, mort vers 1802, exerçait à Quimper, avant 1789, la profession d'homme de loi. Il fut un des rédacteurs du cahier des avocats pour la sénéchaussée de Quimper. Nommé administrateur du district de Quimper, puis procureur syndic, il publia le compte rendu des opérations de cette assemblée, et quitta ces fonctions en 1792 pour s'enrôler dans le bataillon des 300 volontaires fédérés du Finistère, appelés par les Girondins sous le titre de « Garde départementale » contre les 48 sections de Paris. [Ref.↑]
  12. L'abbé lorientais Gomaire était secrétaire d'Expilly, évêque constitutionnel de Quimper, il est élu membre du Directoire du département du Finistère, puis député à la Convention. Il fait l'objet de soupçons de comportement de "fouilleur de filles" . Source : Louis Le Guennec, Histoire de Quimper et son canton, p. 76 et 336. [Ref.↑]


Thème de l'article : Etude et transcriptions d'actes anciens

Date de création : Septembre 2010    Dernière modification : 25.03.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]