CHUTO Pierrick - Auguste, un blanc contre les diables rouges - GrandTerrier

CHUTO Pierrick - Auguste, un blanc contre les diables rouges

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

CHUTO (Pierrick), Auguste, un blanc contre les diables rouges (1906-1924 en Cornouaille), Ass. St Alouarn, Cloître (St-Thonan), 2017, ISBN 2-9546076-1-0
Titre : Auguste, un blanc contre les diables rouges (1906-1924 en Cornouaille)
Auteur : CHUTO Pierrick Type : Livre/Brochure
Edition : Ass. St Alouarn Note : préface de Thierry Sabot
Impression : Cloître (St-Thonan) Année : 2017
Pages : 352 Référence : ISBN 2-9546076-1-0

[modifier] Notice bibliographique

Couverture
Bulletin de souscription :

(avant le 28 octobre, 1 exemplaire
dédicacé à 18 €)

Site de l'auteur : http://chuto.fr

Le quêteur de mémoire Pierrick Chuto [1] n'a pas connu son grand-père Auguste qui, dans sa famille, a laissé le souvenir de quelqu'un qui avait vécu par et pour la religion. Par désir de comprendre tout le non-dit de la mémoire familiale, Pierrick a écumé les archives de l'époque et a déjà publié un premier tome « IIIe République et Taolennoù » [2] de chroniques éclairantes sur la période allant de 1880 à 1905.

Ici c'est la suite et on découvre que la séparation des églises et de l'état républicain a laissé des plaies vives et douloureuses dans toute la région de Cornouaille pendant près de 20 années. La sortie officielle de ce second tome est le 29 octobre, le jour du salon de l'histoire locale à Rosporden, mais dans l'intervalle il est possible de souscrire aux conditions décrites dans le bulletin ci-dessous.

Pour la compréhension du titre « un blanc contre les diables rouges », on peut rappeler que Pierre-Jakez Hélias dans son célébrissime « Cheval d'Orgueil » avait raconté l'histoire de ces « Blancs » de Tréguennec qui avaient remporté une « brillante victoire contre les diables Rouges. Ils en sont venus à bout, du vieux Satan ... » [3], et ce dernier était bien le député Georges-Auguste Le Bail de Plozévet, l'ennemi juré d'Auguste Chuto.

Si les états d'âme d'Auguste y sont toujours bien analysés, l'auteur s'efforce de présenter aussi les idées et les actions du clan adverse, ainsi que les enjeux sociaux et politiques au niveau régional et national. Car la réalité est complexe en 1906-1924, surtout dans ce pays cornouaillais incluant les communes côtières et les paroisses rurales et agricoles.

Auguste, agriculteur propriétaire à Kerviel en Penhars, sillonne les pardons et manifestations contre les inventaires des églises et il s'exprime vivement dans les journaux. Surnommé « Aogust, an tagnous » (Auguste, le teigneux) par ses adversaires, il intervient publiquement, très souvent dans sa langue maternelle, qu'il maitrise évidemment.

Sans relâches, on le retrouve à Pont-l'Abbé, Pouldreuzic, Loctudy, Bénodet ..., mais aussi bien sûr dans le canton de Quimper, défendant les intérêts catholiques et conservateurs, et invectivant les républicains laïcards de gauche. Pour ce qui concerne Ergué-Gabéric, où il trouve des soutiens dans les manifestations d'oppositions catholiques, il serait impossible d’énumérer ici tous les nombreux récits rapportés.

À titre d'exemple, on notera entre autres l'allocution publique d'Auguste en langue bretonne le dimanche 12 mai 1907 à un pèlerinage à la chapelle de Kerdévot : «  M. Chuto, le conférencier breton dont le talent oratoire se passe désormais de tout éloge, a pris la parole devant un auditoire de 5000 personnes (NDLR: sur le placître plus précisément, s’i l’on croit les autres témoins). Pendant près d'une heure, il a tenu cette foule sous le charme de sa parole ardente, cinglante par moment pour les oppresseurs de la cons-cience française. L'indignation causée par les expulsions de ces dernières années a trouvé en M. Chuto un interprète ému et com-municatif. Les applaudissements nourris qui à chaque instant ont interrompu sa conférence lui ont montré qu'il avait été compris. » (Progrès du Finistère du 15.05. 1907)

En conclusion, bien que leurs origines familiales soient à l'opposé, les écrits respectifs de Pierre-Jakez Hélias et de Pierrick Chuto ont en commun de ne pas choisir tout à fait leur camp afin de mieux intégrer les autres.

On peut même dire que la compréhension bienveillante des « Rouges » et des « Blancs » constitue finalement leur riche héritage.

Autres lectures : « CHUTO Pierrick - IIIe République et Taolennoù » ¤ « CHUTO Pierrick - Le maître de Guengat » ¤ « CHUTO Pierrick - Plonéis, la terre aux sabots » ¤ « CHUTO Pierrick - Les exposés de Créac'h-Euzen » ¤ site Internet de Pierrick Chuto ¤ « Pèlerinage de la LPDF et conférence bretonne à Kerdévot, Indépendant et Progrès 1907 » ¤ 

[modifier] Annotations

  1. Pierrick Chuto, passionné d'histoire régionale, auteur de nombreux articles (Le Lien du CGF, La Gazette d'Histoire-Genealogie.com ... ) et de cinq livres sur le Pays de Quimper : § [ses publications] . [Ref.↑]
  2. Tableaux, taolennoù, s.m.pl. : tableaux de mission, traduits du breton « Taolennoù ar mission », illustrations destinées à l’enseignement de la religion et à l’évangélisation. Créés au 17e siècle par le jésuite d'Hennebont Vincent Huby, et par le prédicateur plougonvelinois Michel Le Nobletz, et popularisés par le père Julien Maunoir. Ces tableaux représentant généralement les péchés capitaux et les mauvaises conduites à éviter ont été utilisés jusqu'au milieu du 20e siècle. [Terme BR] [Lexique BR] [Ref.↑]
  3. Citation page 57, citée notamment dans l'étude « Têtes rouges et culs blancs – Les Rouges et les Blancs dans les mémoires de Pierre-Jakez Hélias » de Thierry Glon, publiée dans l'ouvrage collectif "Les Bretons et la Séparation (1795-2005)". [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : octobre 2017    Dernière modification : 27.12.2017    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]