Sant Konogan - GrandTerrier

Sant Konogan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Konogan
Vie / Buhez : moine d'origine irlandaise du 6e siècle, second évêque de Quimper, disciple de Guénolé
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Kon=Chien, Guerrier, "gal" = bravoure.
Variantes / Argemmoù : Conogan (Bretagne) - Kenegan (Bretagne) - Konogan (Bretagne) - Quennegan (Bretagne) -

2 Almanach


le 15 octobre 2019 ~ d'an 15 a viz Here 2019
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Konogan (moine d'origine irlandaise du 6e siècle, second évêque de Quimper, disciple de Guénolé) , sz. Aourell § [Suite]

Proverbe breton ~ Krennlavar Pa vez ar merc'hed o c'hwitellat. Ar Werc'hez a bleg he fenn dalc'hmat. § [Trad]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Chapelle dédiée à St-Konogan en Beuzec-Cap-Sizun
Chapelle dédiée à St-Konogan en Beuzec-Cap-Sizun

5 Monographies

Site Nominis.cef :

Saint Konogan ou Conogan.
Evêque de Quimper (6ème s.)

Originaire d'Irlande, il s'en fut à l'abbaye de Landevennec dans le Finistère. Il succéda à saint Corentin sur le siège épiscopal de Quimper. Sa vie, sans doute exemplaire, fut ornée de beaucoup de légendes.

"Débarquant du Pays de Galles, et faisant probablement partie du groupe des compagnons de saint Pol, Conogan établit son monastère non loin de Landerneau, sur les bords de l'Elorn, à Beuzit-Conogan. La tradition nous apprend qu'il se mit à l'école de saint Gwénolé, et c'est par Landévennec que son culte s'est propagé. Il vécut au temps de Childebert (dans la première moitié du VIe siècle)." (source: Saint Conogan - diocèse de Quimper et Léon)

Un internaute nous écrit: "Gwenegan est le cadet d'une grande famille de La Palue, près de Landerneau, en Armorique, au Ve s. Il fait construire une chapelle à proximité du manoir familial et, évêque de Quimper, meurt l'an 456. Saint Gwenegan est le patron de plusieurs localités bretonnes, comme Guénézan et Tréogan. De nombreuses églises et chapelles lui sont dédiés (à Locarn, Penhars, Carnoët...) fête le 21 octobre Dérivés : Conogan, Cognogan"

"Guénézan doit son nom à saint Conogan ou Guénécan, qui naquit au château de la Palue (en Beuzit) vers 400. Guénécan, qui fit ses études à Landevenec et à Quimper, fut élu évêque de Quimper et mourut le 15 octobre 456." (source: infoBretagne.com)

Site Quimper.cef :

SAINT CONOGAN
CONOGAN: ABBE
Fété le : 16 octobre
Débarquant du Pays de Galles, et faisant probablement partie du groupe des compagnons de saint Pol, Conogan établit son monastère non loin de Landerneau, sur les bords de l'Elorn, à Beuzit-Conogan. La tradition nous apprend qu'il se mit à l'école de saint Gwénolé, et c'est par Landévennec que son culte s'est propagé. Il vécut au temps de Childebert (dans la première moitié du 6e siècle).

hKonogan a oa ginidig euz Bro-Gembre, ha moarvad unan euz strollad kompagnuned sant Paol. Sevel a reas e beniti damdost da Landerne, war ribl an Elorn, e Beuzit-Konogan. War a lavarer a-goz, Konogan en em lakeas e skol sant Gwenole, ha dre Landrevenneg eo bet skignet brud e zantelez. Beva ree en amzer Childebert (kenta hanterenn ar 6ved kantved).

Il était le patron de l'église de l'ancienne paroisse de Beuzit-Saint-Conogan. Il a une chapelle à Beuzec-Cap-Sizun et à Penhars. Ont disparu les chapelles de Bolazec, Plomelin et Spézet.

Site Bretagne.net :

Konogan

prénom masculin, fête le 15 octobre

Déclinaisons du prénom breton : Conogan

Origine du prénom

Disciple de saint Gwenolé, d'origine irlandaise, on retrouve trace de l'arrivée de saint Konogan au Cap-Sizun (29) et on sait qu'il fut évêque de Quimper.

De "kon" qui signifie chien, guerrier en celte, et de "gal" qui signifie bravoure.

Site de Beuzec-cap-sizun :

Cette chapelle de forme rectangulaire et qui date du 17è siècle est dédiée à " Santez spe ", Sainte Espérance en breton. Le pardon a lieu tous les ans le premier dimanche d’Août.

Récemment restaurée, elle est entretenue par l’association " Mignoned de Sanspez ".

Nul ne pourrait résister au charme de cette chapelle posée au milieu d’une étendue calme et verdoyante.

La chapelle et la fontaine dédiées à Saint Konogan, moine (Irlandais qui soignait la fièvre), se situent à Lescogan et datent du 17è siècle.

La chapelle a une forme de croix latine. Le clocheton est accessible par l’escalier du rampant. L’autel surmonté d’un tabernacle et orné d’une scène de crucifixion, se situe dans le cœur de la chapelle. Des panneaux sculptés datant du 18è siècle garnissent la façade de l’autel. De part et d’autre, se trouvent une statue de Saint Konogan et une statue de Saint Budoc. Les vitraux plus récents représentent la vie du saint.

Derrière la chapelle se trouve la fontaine de Saint Konogan. Elle a été déplacée en 1999 car précédemment elle se trouvait 50 m plus loin le long du talus. La légende raconte que Saint Konogan soignait la fièvre, et pour obtenir guérison il fallait vider la fontaine.