Lexique des termes anciens utilisés dans les documents d'archives - T - GrandTerrier

Lexique des termes anciens utilisés dans les documents d'archives - T

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Sommaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

T

Image:right2.gifTABELLIER - Tabellier, tablier, s.m. : synonyme de tabellion, notaire, officier public qui faisait les fonctions de notaire dans les juridictions subalternes et seigneuriales ; source : Littré. Étude, bureau d'un notaire d'un tabellion ; source : glossaire de la langue romane, vol 2. 
Image:right2.gifTABLE COULANTE - Table coulante, s.f. : table servant soit de coffre (garde-manger), soit de maie à päte (pétrin). Le dessus de la table coulisse pour permettre de travailler la pâte dans le pétrin ou d'accéder à ce qui y était stocké. Citée dans les inventaires successoraux aux 17e et 8e. Source : histoiresdeserieb sur free.fr. 
Image:right2.gifTAILLANDIER - Taillandier, s.m. : artisan, ouvrier qui fabrique les outils et instruments tranchants en fer utilisés dans certains corps de métiers (agriculture, menuiserie, marbrerie, etc.). Source : TLFi. 
Image:right2.gifTAILLE - Taille, s.f. : taxe personnelle (pesant sur les personnes) ou réelle (établie sur les biens), l'un des principaux impôts directs levé en France. Elle n'existe pas en Bretagne mais les fouages y constituent une sorte de taille réelle. Source : « glossaire des cahiers de doléances », AD29. Outre les fouages au roi, on trouve également au 17e siècle des tailles collectives à l'évêque pour les habitants de certaines villes bretonnes (Quimper notamment). 
Image:right2.gifTALWEG - Talweg, s.m. : mot allemand signifiant "chemin de la vallée". Les géographes définissent le talweg comme la "ligne joignant les plus bas points des sections transversales successives d'une vallée". Source : http://www.mathcurve.com
Image:right2.gifTARIÉRE - Tarière, tarrière, s.f. : outil permettant de percer le sol ou des matériaux comme le bois. Manuelle ou mécanique, en forme de gouge, de cuiller ou de spirale (vis sans fin) permet de percer des trous étroits et profonds pour travailler le bois par exemple. C'est un outil utilisé par les charpentiers et les menuisiers. Source : Wikipedia. 
Image:right2.gifTEILLE - Teille, s.f. : outil qui servait autrefois a hacher le chanvre pour en faire des cordes et des tissus dans les années 1600. Plusieurs dénominations suivant les régions (braquet, braque, beurghe, battioret, broie, teille, maque). Source : www.marche.fr 
Image:right2.gifTENUE - Tenue, s.f. : héritage roturier dépendant d'un seigneur (lexique Doléances, Archives Départementales du Finistère). Possession ; propriété rurale ; contenance (dictionnaire Godefroy 1880). 
Image:right2.gifTERRES CHAUDES - Terres chaudes, s.f.pl. : terres cultivables, par opposition aux terres froides ; exploitées en rotation triennale, soit blé noir, seigle, avoine (Jean Le Tallec 1994). 
Image:right2.gifTERRES FROIDES - Terres froides, s.f.pl. : terres pauvres mises en culture de loin en loin parfois après un brulis, par opposition aux terres chaudes; les terres froides prennent le reste du temps la forme de landes qui servent de pâturage d'appoint, et fournissent divers végétaux utiles : bruyères et fougères pour la litière, ajoncs pour la nourriture des chevaux, genets pour la couverture de la toiture (Jean Le Tallec 1994). 
Image:right2.gifTERRES VAGUES - Terres vagues, s.f.pl. : connues sous l'expression "terres vaines et vagues", synonyme de commun de village ; régime de propriété rurale pratiqué seulement en Basse-Bretagne, avec incursion en pays gallo, jusqu'aux limites des territoires Rohan et Porhoet, depuis le 14e siècle ; à la Révolution, le décret, dit Loi du 28 août 1792 (article 10), décrit les conditions de maintien de ce régime en Bretagne. Source : Gilles Rihouay. 
Image:right2.gifTERRIER - Terrier, adj. : livre terrier, registre contenant la description des terres et censives dépendant d'un seigneur, qui devait en principe être renouvelé tous les vingt ou trente ans et dont l'existence fut supprimée par une loi de mars 1790 (TLFi). Ces papiers fixaient les limites des fiefs et des censives, les redevances dues, les services à rendre et les usages locaux. En 1678, un règlement de Colbert décida la constitution d'un papier terrier par les chambres de comptes régionales, dans le cadre d'une Réformation du domaine du roi. 
Image:right2.gifTESTON - Teston, s.m. : monnaie d'argent frappée à l'effigie d'un monarque, d'abord en Italie, puis en France sous le règne de Louis XII, et qui valait à l'origine environ dix sols (TLFi). 
Image:right2.gifTÊTARD - Têtard, s.m. : en arboriculture, arbre étêté de façon à favoriser le développement des repousses supérieures qui sont exploitées périodiquement. Source : TLFi. 
Image:right2.gifTEXIER - Texier, s.m. : personne qui fabrique des tissus de laine, de soie, de lin, de chanvre ; source : http://www.vieuxmetiers.org. Variantes : tixier, tessier, tissier, "tissier en toile", ainsi que tisserand. Ancien nom des ouvriers en toiles, canevas, linges ouvrés : source : http://dianescianima.free.fr/lexique.htm. 
Image:right2.gifTIERÇON - Tierçon, s.m. : métrologie ancienne, tiers d'une mesure entière. Un tierçon de muid est de quatre-vingt-seize pintes. Tonneau de cette capacité. Source : Trésor Langue Française. Un tiercon de Bordeaux : 90 pintes. Un tiercon de Bordeaux contient 1,490 hectolitres soit 160 pintes. Source : histoiresdeserieb.free.fr. 
Image:right2.gifTIERS-POINT - Tiers-point, s.m. : terme d'architecture, point de section au sommet d'un triangle équilatéral. Courbure des voûtes ogivales composées de deux arcs de cercle. Une voûte élevée au-dessus du plein cintre se nomme une voûte en tiers-point. Source : Le Littré, 1880. 
Image:right2.gifTIMBRE - Timbre, s.m. : motif ou air connu sur lequel on ajoute un texte, pour créer une nouvelle chanson. Source : TLFi. 
Image:right2.gifTOISE - Toise, s.f. : unité de longueur ancienne correspondant à six pieds, soit environ 1 mètre 80 cm. Source : Wikipedia. 
Image:right2.gifTOURNANT - Tournant, s.m. : roue motrice d'un moulin à eau (Trésor Langue Française). Un moulin à deux tournants a deux roues qui font tourner deux meules (Littré). 
Image:right2.gifTOURNOIS - Tournois, thournois, adj. : désigne la monnaie de l'Ancien Régime frappée en argent, un sol valant un vingtième de la livre tournois. Le sol est lui-même subdivisé en 12 deniers. La livre tournois fut d'abord utilisée avant le 13e siècle à l'abbaye de Saint-Martin de Tours où l'on frappait des deniers dits "tournois". Source : Wikipedia 
Image:right2.gifTRÉMIE - Trémie, s.f. : sorte de grande auge carrée, large du haut, étroite du bas, qui devait permettre aux grains de tomber sur les meules. Source : Jules Verne, Île mystérieuse, 1874, p. 373. 
Image:right2.gifTRÈVE - Trève, s.f. : du breton Trev résultant d'un emprunt par le vieux breton Treb "lieu habité et cultivé" au latin Tribus "tribu". Ce terme va prendre au 11e siècle le sens de "quartier, circonscription". L'acception de "trève, "église succursale" est plus récente. Source : Albert Deshayes, dict. des noms de lieux bretons. 
Image:right2.gifTUFFEAU - Tuffeau, s.m. : craie micacée ou sableuse à grain fin, de couleur blanche, extraite de carrières. Cette pierre de taille tendre permet de réaliser des décors d'architecture et des statues ou sculptures. Synonyme : pierre blanche. Source : Wikipedia. 
Image:right2.gifTURON - Turon, s.m. : clôture qui ne diffère des fossés (talus) que par les dimensions, et qui est toujours en terre. Les experts les désignent souvent sous le nom de demi-fossé, c'est un genre de clôture moins communément employé, et dont la hauteur moyenne est de 1 mètre, la largeur de 80 à 90 centimètres. Les turons n'ont point de douve, la plupart des turons étant d'anciens fossés (talus) dont on a négligé l'entretien et les réparations. Source : "Usages et règlements locaux en vigueur dans le département du Finistère, recueillis par J.-M. P. A. Limon".