KERBAUL Eugène - Militants du Finistère (1918-1945) - GrandTerrier

KERBAUL Eugène - Militants du Finistère (1918-1945)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

KERBAUL (Eugène), Militants du Finistère (1918-1945), Institut de Recherches Marxistes de Bretagne, Bagnolet, 1985, 1986, 1988 (V2), ISBN n/a
Titre : Militants du Finistère (1918-1945)
Auteur : KERBAUL Eugène Type : Livre/Brochure
Edition : Institut de Recherches Marxistes de Bretagne Note : -
Impression : Bagnolet Année : 1985, 1986, 1988 (V2)
Pages : 430 Référence : ISBN n/a

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Le journaliste et militant communiste Eugène Kerbaul [1] a produit cet incontournable dictionnaire des militants ouvriers et résistants finistériens de la période 1918-1945.

Parmi les résistants qui ont marqué l'histoire du quartier de Lestonan, on notera les fiches de Jean Lazou, Francine-Jeanne Lazou, Mathias Le Louët et René Le Herpeux.

Les Lazou sont tous deux instituteurs à Lestonan depuis 1926. Jean Lazou : «  Mobilisé en 1939. Lieutenant dans l'armée françaises tué au combat lors de l'offensive allemande de 1940 ». Son épouse Francine, appelée Jeanne dans le réseau de résistants quimpérois : « Elle sera arrêtée le 2 mars 1943 dans la même affaire que Mathias Le Louet, condamnée à un an de prison par les juges de Pétain pour propagande résistante en avril 1943. »

Le père de Mathias Le Louet, originaire de Briec, déménage à Lestonan lorsqu'il devient employé à la papeterie Bolloré. Mathias fréquente l'école publique et a pour maître Jean Lazou : « Il adhère au P.C.F. clandestin sous l'occupation allemande à la Noël 1940, par Le Herpeux, à Quimper et il faut sa première distribution de tracts résistants en janvier 1941 à Ergué-Gabéric. »

René Le Herpeux, étudiant en médecine à Rennes et dirigeant des étudiants communistes, fait la connaissance de Malou Lazou qui fait également ses études à Rennes et intègre la famille Lazou de Lestonan. « Il sera arrêté, alors qu'il est devenu médecin, en mars 1944, à Paris. Déporté à Blumenthal il participa à l'organisation d'évasions, mais déclarait " je suis médecin, je reste pour les copains ". »

Autres lectures : « Les résistants communistes d'Ergué-Gabéric en 1939-45 » ¤ « MAITRON Jean - Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social » ¤ « Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950 » ¤ « KERGOURLAY Guillaume - Le pays des vivants et des morts » ¤ « Souvenirs d'enfance de fin de guerre 1939-45, par Michel Le Goff » ¤ 

[modifier] Sélection de fiches

LAZOU Jean

Militant du P.C.F. dans la région quimpéroise au cours des années 30. Il avait adhéré à Ergué-Gabéric. Instituteur. Mobilisé en 1939. Lieutenant dans l'armée françaises tué au combat lors de l'offensive allemande de 1940. Il avait organisé des cours du soir d'instruction générale et d'agriculture pour les jeunes paysans et ouvriers.

LAZOU Jeanne

Née Combot Francine, originaire du Nord-Finistère où elle était née vers 1890.

Institutrice à Ergué-Gabéric où elle avait adhéré au P.C.F. en même temps que son mari dans les années 30. Sous l'occupation allemande, propagrandiste résistante, elle diffuse les journaux et tracts du P.C.F., du F.N., etc. Elle sera arrêtée le 2 mars 1943 dans la même affaire que Mathias Le Louet, condamnée à un an de prison par les juges de Pétain pour propagande résistante en avril 1943.


Compléments 1986 : Décédée en 1984 dans une maison de retraite près de Digne.

 

LE LOUET Mathias

Né le 19-3-1921 à Briec. Employé des Ponts et Chaussées, maître d'internat et d'externat au lycée de Quimper, journaliste, technicien des travaux publics. Il adhère au P.C.F. clandestin sous l'occupation allemande à la Noël 1940, par Le Herpeux, à Quimper et il faut sa première distribution de tracts résistants en janvier 1941 à Ergué-Gabéric. Un peu plus tard il est mis en contact avec André Quiniou et Jean Bernard. On lui confie en 1942 la responsabilité d'une imprimerie clandestine, avec une ronéo (petite machine à imprimer de bureau) et une machine à écrire.

§ Arrêté le 2-3-1943 à Quimper ...

LE HERPEUX René

Né vers 1918. Etudiant en médecine. Il avait épousé Malou Lazou, de Rennes. Il adhère au P.C.F. clandestin sous l'occupation allemande (à Quimper ?). Il sera arrêté, alors qu'il est devenu médecin, en mars 1944, à Paris. Déporté à Blumenthal il participa à l'organisation d'évasions, mais déclarait « je suis médecin, je reste pour les copains ». Il était un des responsables de l'organisation de résistance du camp de Blumenthal. Il fut embarqué (lors de l'évacuation de ce camp par les allemands ?) à bord d'un bateau en partance pour (Lübeck ?). Disparu en mer probablement.


[modifier] Annotations

  1. Eugène Kerbaul, né à Brest le 05/08/1917, décédé à Paris le 12/08/2005. Apprenti typographe puis facteur auxiliaire aux PTT, puis journaliste, et de nouveau typographe ; militant des Jeunesses communistes puis du Parti communiste dans le Finistère et à Paris ; résistant, membre de l’Organisation spéciale de combat (OSC) en Bretagne, interrégional des Jeunesses Communistes en région parisienne puis dans le Nord ; historien du mouvement ouvrier breton. [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : juin 2019    Dernière modification : 8.06.2019    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]