1928-1937 - Inspections académiques d'ouverture des écoles Ste-Marie et St-Joseph - GrandTerrier

1928-1937 - Inspections académiques d'ouverture des écoles Ste-Marie et St-Joseph

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Les rapports d'inspections des premières rentrées scolaires après l'ouverture des écoles privées Sainte-Marie et Saint-Joseph à Odet-Lestonan en 1928 et 1929.

Dossier conservé aux Archives Départementales du Finistère, sous la côte ADF 1 T 1471, et comportant 34 documents, incluant en plus des années 1928-29 les inspections jusqu'en 1937 à chaque changement de directeur ou de directrice.

Autres articles : « Ecoles privées Saint-Joseph et Sainte-Marie de Lestonan » ¤ « Photos de l'inauguration de l'école Sainte-Marie en 1928 » ¤ « Bénédiction de l'école libre d'Odet, Semaine Religieuse 1928 » ¤ « 1928 - Ecole Ste-Marie de Lestonan » ¤ « 1930 - Ecole St-Joseph à Lestonan » ¤ « 1910-1928 - Les plans gabéricois de l'architecte René Ménard pour l'industriel René Bolloré » ¤ « Présentation de la fête du 5 juin 2010 à l'école privée du Lestonan » ¤ « Yvon Huitric et les 80 ans de l'école St-Joseph de Lestonan » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Contrairement aux décennies précédentes, la loi Goblet [1] de laïcisation des écoles privées est devenue moins restrictive dans les années 30, car désormais l'éducation nationale autorise la présence de religieuses et de frères dans les classes et à la direction des écoles confessionnelles.

Ainsi à Lestonan, les écoles privées de filles et de garçons érigées en 1928-29 à Lestonan par René Bolloré, patron des papeteries d'Odet, sont dirigées respectivement par la congrégation religieuse des Filles du Saint-Esprit et par les frères de l'Instruction chrétienne de Ploërmel fondée par l’abbé Jean-Marie de La Mennais.

Les rapports d'inspection suite à l'ouverture des deux écoles sont très élogieux : « les trois classes lesquelles réalisent les conditions de confort les plus modernes », « notez que les classes sont dotées du chauffage central », « l'école est pourvue de 6 cabinets de 1 m 10 de profondeur, de 6 urinoirs avec fosse sceptique », « établissement qui fut tout simplement construit avec munificence (grande générosité) » ...

Les déclarations d'ouverture sont faites par les directrices et directeurs, tous d'obédience religieuse et dont l'état de formation et de service est fourni. Les sœurs sont formées à Saint-Brieuc, et les frères de Ploermel ont du passer leur noviciat. Les frères forment une congrégation laïque masculine, ce qui veut dire qu'ils sont affectés à l'enseignement, mais n'ont pas le statut de prêtre.

 
La première directrice est Francine Le Rest, née au Folgoët en 1903 : « à Saint-Brieuc chez les Sœurs du Saint-Esprit où j'ai fait mon éducation de 1919 à 1923. ». L'Inspecteur primaire rend ainsi un avis quant à la compatibilité de son statut religieux avec l'exigence d'éducation laïque : « elle satisfait aux conditions d'âge, de capacité, de laïcité, de nationalité, de moralité exigées par la loi. »
Le premier directeur est Grégoire Salaün, né à St-Goazec en 1903, études achevées en 1929, prénom de religion Euchariste-Marie. Il restera à Lestonan jusqu'en 1931 et quittera la communauté de Ploermel en 1941.

Les autres directeurs et directrices de 1931 à 1937 :

  • 1931 : Jean-François Guiriec, né à Lopérec en 1899
  • 1932 : Jeanne Daëron, née à Plonévez-du-Faou en 1910
  • 1935 : Monique Kerjean, assistée de Mlles Meudec et Malléjac
  • 1936 : François Nédellec, né à Lambézellec en 1898
  • 1937 : Jeanne Bodolec, née à Langolen en 1910

Jusqu'en 1934 l'école Sainte-Marie est déclarée sans pensionnat. Lors de l'inspection d'octobre 1935, un dortoir est signalé et les effectifs sont les suivants : « Nombre d'élèves inscrits : 73, présents; 72. Nombre d'internes 23, dont 13 demi-pensionnaires. ».


[modifier] 2 Transcriptions

Les textes transcrits ci-dessous contiennent des paragraphes ( § ) non déployés. Vous pouvez les afficher en un seul clic : § Tout montrer/cacher

Ecole des filles Sainte-Marie, année 1928

Institut Pasteur de la Loire-Inférieure. Boulevard Victor-Hugo, 26 - Nantes. Laboratoire de bactériologie. Analyses bactériologiques. Docteur Rappin. Professeur à l'Ecole de plein exercice & de Pharmacie de Nantes.

EAU N° 1. N° 3628. Nantes, le 19 juillet 1928. Remise par Monsieur Bolloré - à Quimper.

Date de l'analyse : 12 juillet 1928. Température de l'échantillon : 5°. Aspect : limpide.

I. Analyse quantitative.

Nombre de flacons ensemencés : un flacon de Guyon. Milieu choisi : Gélatine nutritive neutre. Titre de la dilution : au centième. Nombre de gouttes ensemencées : le centimètre cube entier. Date de la numération : 19 juillet - 7e jour. Nombre de colonies de bactéries : 200. Nombre de colonies de moisissures : 0. Espèces déterminées : Bacillus subtilis - bacillus aurantiacus.

II. Analyse qualitative.

Méthode choisie : Méthode de MM. les professeurs Pouchot et Vincent. Résultats observés : 1° Bouillon phéniqué - peu cultivé, légère odeur. 2° Petit bouillon phéniqué - d°, d°. 3° Bouillon ordinaire - d°, d°. Recherche de l'indol : recherche négative. Recherche de Coli Bacille : recherche négative dans 100 c.C. Recherche du Bacille d'Eberth : d°.

Conclusions : EAU DE BONNE QUALITE. Signée : RAPPIN.


Commune d'Ergué-Gabéric. Département du Finistère. Enseignement primaire.

Devant Nous, Maire d'Ergué-Gabéric département du Finistère, s'est présentée ce jour vingt neuf août août mil neuf cent vingt huit, Melle Francine Le Rest née au Folgoët département du Finistère le 24 octobre 1903, lequel nous a déclaré, en conformité des dispositions de l'article 37 de la loi du 30 Octobre 1886 [1], avoir l'intention d'ouvrir à Odet en Ergué-Gabéric une École primaire privée spéciale aux filles sans pensionnat et ___ classe enfantine en remplacement de dans un local neuf.

En foi de quoi nous avons délivré à Melle Le Rest récépissé de la présente déclaration ainsi que les trois copies prescrites par article 158 du décret du 18 janvier 1887.

En Mairie d'Ergué-Gabéric les jour, mois et an que dessus. Le registre est signé. L'Institutrice déclarante, F. L Rest. Le Maire, Le Roux. Pour Copie conforme : Le Maire, J. L. Le Roux.


Ergué Gabéric 29 août 1928. Monsieur l'Inspecteur.

Je soussignée déclare, avoir résidé pendant les dix dernières années au Folgoët (Finistère) dans ma famille jusqu'en 1919, à Saint-Brieuc chez les Sœurs du Saint-Esprit où j'ai fait mon éducation de 1919 à 1923.

J'ai fait un intérim à l'école libre de Pordic (Côtes du Nord) d'avril à juillet 1923. J'ai été adjointe à celle de Pont-Croix (Finistère) de septembre 1923 à juillet 1924. Je suis adjointe à celle de Lanester Morbihan depuis septembre 1924 à ce jour.

Francine Le Rest.


Académie de Rennes. Inspection académique du Finistère. Ouverture d'école privée. Demande de Renseignements.

Quimper, le 3 septembre 1928. L'Inspecteur d'Académie du Finistère à Monsieur l'Inspecteur d'Académie à St-Brieuc.

Melle Le Rest Francine née le 24 octobre 1903 au Folgoët qui a fait une déclaration d'ouverture d'école privée dans le Finistère, atteste avoir résidé au Pordic d'avril à juillet 1923 comme institutrice (intérim).

Je vous serais reconnaissant de me communiquer aussitôt que possible tous les renseignements que vous aurez pu recueillir sur la tenue, la conduite et la moralité de Melle Le Rest.

L'Inspecteur d'Académie, (signature). Note : Renseignements favorables.


Académie de Rennes. Inspection académique du Finistère. Ouverture d'école privée. Demande de Renseignements.

Quimper, le 3 septembre 1928. L'Inspecteur d'Académie du Finistère à Monsieur l'Inspecteur d'Académie à Vannes.

Melle Le Rest Francine née le 24 octobre 1903 au Folgoët qui a fait une déclaration d'ouverture d'école privée dans le Finistère, atteste avoir résidé à Lanester comme institutrice privée de septembre 1924 à ce jour.

Je vous serais reconnaissant de me communiquer aussitôt que possible tous les renseignements que vous aurez pu recueillir sur la tenue, la conduite et la moralité de Melle Le Rest. L'Inspecteur d'Académie, (signature).

Note : Déclaration exacte. Renseignements favorables. Lorient le 29 sept 28, (signature).


Circonscription de Quimper. Ouverture d'une école privée de filles à Odet-Lestonan. Préfet, le 21 septembre 1928

Quimper le 21 septembre 1928. L'Inspecteur d'Académie du Finistère ) Monsieur le Préfet du Finistère.

J'ai l'honneur de vous informer que je suis rendu à Lestonan pour l'enquête d'usage dès réception du dossier; et vous adresser le rapport suivant relatif à l'ouverture d'une école privée de filles à Odet-Lestonan.

1° Pour ce qui est de la déclarante, Melle Le Rest, je mentionnerai qu'elle satisfait aux conditions d'âge, de capacité, de laïcité, de nationalité, de moralité exigées par la loi.

2° Relativement aux locaux scolaires (classes et dépendances), je noterai que les prescriptions réglementaires ne laissèrent point davantage d'être observées. Le site est parfaitement exposé et ventilé. Une cour spacieuse, de vastes jardins entourent les trois classes lesquelles réalisent les conditions de confort les plus modernes, notez qu'elles sont dotées du chauffage central, de multiples bouches d'aération, de larges baies (3 pour chacune d'elles de 2 m 50 par 2 m 75, alors que les portes d'entrée sont vitrées, que l'éclairage est bilatéral, que la hauteur sous plafond est de 3 m 60 au minimum, pour une largeur de 6 m 78 et une longueur de 7 m 70 et que le plancher est construit sur cales.

Les privés en nombre de 8 et pourvus de fosses sceptiques pourront être aisément surveillés des classes, de même que le préau qui s'ouvre vis-à-vis de celles-ci, il est sur une longueur de 18 m pour une largeur de 3 m 50. La cour est par surcroît dotée de deux séries de lavabos alors qu'un puits, situé dans le jardin, alimentera l'école en eau potable.

Rien dans le voisinage, pour finir, n'entravera le service scolaire : pas d'auberge, ni de cimetière et l'usine se trouve tout au fond de la vallée, à 3 ou 400 mètres.

En bref, il n'existe pas à mon sens de motif d'opposition à l'ouverture d'un établissement qui fut tout simplement construit avec munificence.

L'Inspecteur primaire, (signature).


Académie de Rennes. Inspection académique du Finistère. Ouverture d'une école privée de filles à Odet-Lestonan.

Quimper le 21 septembre 1928. L'Inspecteur d'Académie du Finistère à Monsieur le Préfet du Finistère.

J'ai l'honneur de vous adresser le rapport suivant, relatif à l'ouverture d'une école privée de filles ) Odet-Lestonan.

1° - Pour ce qui est de la déclarante, Mlle Le Rest ...

2° - Relativement aux locaux scolaires ... (le texte dactylographié est le même que celui du brouillon manuscrit ci-dessus).

Ci-inclus les plans.

 

Sainte-Marie, années 1932, 1935 et 1937

Directrice de 1932 : Jeanne Daëron, en remplacement de Francine Le Rest, née le 29.11.1910 à Plonévez-du-Faou, en formation au Pensionnat Ste Anne à Quimper jusqu'en 1927, ayant exercé auparavant à Plogonnec de 1929 à 1931.


Directrice de 1935 : Monique Kerjean, Brevet élémentaire 1904.

Nombre d'élèves inscrits : 73, présents; 72. Nombre d'internes 23, dont 13 demi-pensionnaires. Adjointe : Melle Meudec Marie-Françoise née le 01.01.1884, Brevet élémentaire 1901 ; Monitrice : Melle Malléjac Marie Thérèse, née le 21.10.1918, Brevet élémentaire juillet 1935.


Directrice de 1937 : Jeanne Bodolec, en remplacement de Monique Kerjean, née le 09.06.1910 à Langolen, étudiante à Chateaulin de 1929 à 1932, ayant exercé Langolen , Saint-Goazec, ensuite en formation à St-Brieuc de 1935 à 1937, et institutrice adjointe à Sizun depuis mars 1937.

37 élèves internes et 2 surveillantes.


Ecole des garçons Saint-Joseph, année 1929

Commune d'Ergué-Gabéric. Département du Finistère. Enseignement primaire.

Devant Nous, Maire d'Ergué-Gabéric département du Finistère, s'est présenté ce jour 30 août 1929 mil neuf cent vingt neuf, Monsieur Salaün Grégoire-Marie né à Saint-Goazec département du Finistère le 21 aôut 1903, lequel nous a déclaré, en conformité des dispositions de l'article 37 de la loi du 30 Octobre 1886 [1], avoir l'intention de prendre à Ergué-Gabéric la direction d'une École primaire privée spéciale aux garçons sans pensionnat mais avec cours d'adultes en remplacement de .

En foi de quoi nous avons délivré à Monsieur Salaün récépissé de la présente déclaration ainsi que les trois copies prescrites par article 158 du décret du 18 janvier 1887.

En Mairie d'Ergué-Gabéric les jour, mois et an que dessus. Le registre est signé. L'Instituteur déclarant, Salaûn. Le Maire, Tanguy. Pour Copie conforme : Le Maire, P. Tanguy.


Le soussigné, Salaün Grégoire-Marie, déclare, ses études venant de se terminer, avoir débuté dans l'enseignement privé,

1° de décembre 1922 à mars 1923 à Chateaulin
2° de mars 1923 à septembre 1923 à Chateauneuf
3° de septembre 1923 à octobre 1923 au Folgoët
4° d'octobre 1923 à novembre 1923 à Brasparts
5° de novembre 1923 à mai 1925 à l'armée
6° de mai 1925 à septembre 1925 à Landerneau
7° de septembre 1925 à septembre 1929 au Folgoët

J'ai occupé les postes qui précèdent, les premiers à titre de suppléant et les deux derniers en qualité d'adjoint.

Salaün Grégoire. Le Folgoët le 29 août 1929.


Académie de Rennes. Inspection académique du Finistère.

Quimper, le 31 août 1929. Bordereau d'envoi. Monsieur le Directeur de l'Ecole Normale d'Instituteurs. Quimper

Ergué-Gabéric (Lestonan). 1 dossier - Ouverture d'école privée spéciale aux garçons (sans internat).

Il s'agit d'une école neuve. En l'absence de M. Genet, je vous serais obligé de vouloir bien faire l'enquête d'usage dans le plus court délai pour me permettre de consulter la commission sanitaire/


Académie de Rennes. N° 554. Ecole Normale d'Instituteurs du Finistère.

Quimper, le 11 septembre 1929. Le Directeur à Monsieur l'Inspecteur d'Académie du Finistère.

J'ai l'honneur de vous faire retour du dossier d'ouverture d'une école primaire spéciale aux Garçons, sans pensionnat, mais avec cours d'adultes, située à Lestonan, commune d'Ergué-Gabéric.

L'emplacement est d'accès facile et sûr, séparé du chemin qui conduit de Lestonan aux Papeteries de l'Odet, éloigné de tout établissement bruyant, malsain ou dangereux. L'école et ses annexes sont entourés d'une clôture surmontée d'une palissade du côté Ouest. Les classes sont exposées Ouest-Est, le préau au Sud et complètement abrité du Nord. Elles sont séparés par des cloisons mobiles, parquetées de chêne, pourvues de l'éclairage bilatéral avec larges baies et du chauffage central : l'une d'elles est prolongée par une scène pour fêtes scolaires.

Les dépendances comprennent un préau de 122 m2 de superficie pouvant contenir plus de cent élèves et dans lequel doit être installé le vestiaire, une cour de 729 m2 pouvant contenir 150 élèves, dont le sol sera incliné légèrement pour assurer l'écoulement des eaux, et sablé.

L'école est pourvue de 6 cabinets de 1 m 10 de profondeur, de 6 urinoirs avec fosse sceptique, et de lavabos munis de 8 robinets et d'un robinet spécial d'adduction d'eau.

Préaux et cabinets peuvent être surveillés des salles de classe.

Le matériel scolaire, attendu pour la rentrée, doit être livré incessamment. L'aménagement du sol du préau est en voie d'exécution.

À part cela, l'ensemble de la construction satisfait aux conditions de sécurité, d'hygiène et d'installation réglementaires.

Pour l'Inspecteur Primaire, le Directeur de l'École Normale délégué (signature).


Saint-Joseph, années 1931, 1934 et 1936

Directeur de 1931 : Jean-François Guiriec, en remplacement de Grégoire Salaün, né le 21.10.1899 à Lopérec, ayant exercé précédemment à St-Renan de 1919 à 24, à Elliant de 1924 à 29, à Saint-Pierre Quillignan de 1929 à 31.


Directeur de 1936 : François Nédellec, en remplacement de Jean-François Guiriec, né le 17.05.1898 à Lambézellec, ayant exercé à Brasparts en 1926-27 et ensuite directeur-enseignant à Plougoulm.


[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation :

  • Archives Départementales du Finistère.
  • Cote 1 T 1471.
 

Usage, droit d'image :

  • Accès privé et restreint aux abonnés inscrits.
  • Utilisation obligatoire d'un compte GrandTerrier autorisé et mot de passe valide.

[modifier] 4 Annotations

Certaines références peuvent être cachées ci-dessus dans des paragraphes ( § ) non déployés. Cliquer pour les afficher : § Tout montrer/cacher

  1. La loi Goblet du 30 octobre 1886 prolonge la loi de 1882, en confiant à un personnel exclusivement laïque l'enseignement dans les écoles publiques (article L. 141-5 du code de l'éducation), remplaçant les instituteurs congrégationnistes (religieux des congrégations enseignantes). René Goblet (1828-1905) est Ministre de l'Instruction publique, des Beaux-arts et des Cultes d'avril 1885 à décembre 1886. [Ref.↑ 1,0 1,1 1,2]


Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Août 2019    Dernière modification : 17.08.2019    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]