1925 - Suppression du poste d'institutrice adjointe à l'école de filles du bourg - GrandTerrier

1925 - Suppression du poste d'institutrice adjointe à l'école de filles du bourg

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Echanges sur les baisses d'effectifs à l'école communale de filles du bourg entre l'inspection académique, la préfecture, le maire, la municipalité et l'opposition républicaine.

Huit lettres conservées aux Archives Départementales du Finistère (1 T 84), datées de décembre 1924 à mars 1925. Merci à Pierrick Chuto [1] de nous avoir gentiment signalé cet intéressant dossier.

Autres lectures : « J.M.C. Borrossi, née Le Bellec, institutrice de 1923 à 1936 » ¤ « 1935 - Classe de l'école Communale des filles au Bourg » ¤ « 1927 - Epidémie de teigne tondante parmi les pupilles de l'oeuvre Grancher » ¤ « Espace "Les Instits" » ¤ « Les institutrices et instituteurs en poste à Ergué-Gabéric » ¤ « Les institutrices et instituteurs en poste à Ergué-Gabéric » ¤ « Louis Le Roux, maire (1906-1925) » ¤ « Jean-Louis Le Roux, maire (1925-1929) » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Cette affaire se passe en pleine guerre des écoles, dans un contexte de « concurrence acharnée » entre le clan catholique soutenant les écoles privées confessionnelles et le parti des républicains défendant l'école laïque communale.

Les effectifs des deux classes de l'école de filles du bourg sont en constante diminution depuis 1918 : « Nombre d'élèves en 1922 : 30 - - - 1923 : 18 - - - 1924 : 22 ». C'est la raison pour laquelle la préfecture et l'académie envisagent la suppression d'emploi de l'institutrice adjointe et de n'y conserver que le seul poste de directrice de Mme Borrossi.

Le républicains d'Ergué-Gabéric réagissent en organisant une pétition de protestation : « Il est possible que la municipalité, en majorité cléricale, donne à cette mesure un avis favorable, mais nous, républicains fermement laïques, nous avons l'honneur de protester de toute notre force contre cette suppression ».

Les arguments développés pour le maintien du poste de l'institutrice adjointe sont :

  • « La diminution des élèves à l'école des filles du bourg doit être attribuée tout d'abord à une négligence de la part de l'administration, qui en 1919, lors du départ de Mme Le Coroller, a attendu deux mois pour pourvoir le poste. »
  • « Pendant ce laps de temps, plusieurs élèves ont naturellement quitté l'école publique pour aller à l'école libre, mais il est certain que petit à petit ces élèves reviendront. »
  • « La diminution de l'effectif a ici, comme partout ailleurs, une autre cause, c'est le nombre peu élevé des naissances pendant les années de guerre. Cela n'est que momentané. »

Les pétitionnaires sont d'une part les conseillers municipaux minoritaires, à savoir Jean-Louis Le Roux de Lézouanac'h, Jacques et Auguste Laurent, et Jean-Louis Huitric, et d'autre part les militants locaux du comité républicain (Troalen, Poupon, Louis Le Corre, Le Grand P., Balès Louis, Balès Jean, Kergorlay).

Du côté de la municipalité, la majorité autour du maire Louis Le Roux vote pour la suppression, mais le résultat du vote est très serré, à savoir 7 voix pour et 5 voix contre. À noter que le chef de file républicain Jean-Louis Le Roux remportera les élections municipales suivantes en mai 1925.

 
Localisation en 1925 de l'Ecole Communale de Filles du bourg d'E.-G.
Localisation en 1925 de l'Ecole Communale de Filles du bourg d'E.-G.

En mars 1925, l'inspecteur d'académie, dans l'éventualité d"une inversion de la courbe de fréquentation, délivre sa conclusion : « À la rentrée nous aviserons. S'il y avait lieu, alors, de supprimer un emploi, il faudrait agir prudemment et commencer par le laisser vacant - en ajournant la suppression administrative. ».

En 1927, lors d'une enquête sur le pensionnat de pupilles que la directrice de l'école de filles a pris en charge en plus de sa classe, deux classes sont toujours ouvertes, mais avec un effectif encore plus réduit : « 1ère classe : 8 élèves. 2e classe : 2 élèves. ».

L'emploi de l'institutrice adjointe a bien été supprimé, et les écoles confessionnelles progressent, avec notamment la création des écoles privées à Odet en 1928-29 par René Bolloré.

[modifier] 2 Transcriptions

Inspection, 10.12.1924

Académie de Rennes. Ergué-Gabéric (Filles) 2 classesu. Suppression de l'emploi d'adjointe.
Inspection académique du Finistère. Quimper le 10 décembre 1924.

L'Inspecteur de l'Académie de Rennes en résidence à Quimper à Monsieur le Préfet du Finistère

En exécution de la circulaire ministérielle du 24 Novembre 1924, "Révision de la carte scolaire" j'ai l'honneur de vous demander de vouloir bien proposer au Conseil Départemental de l'Enseignement primaire, après avis du Conseil municipal, la suppression de l'emploi d'adjointe à l'école de filles d'Ergué-Gabéric.

L'effectif de cette école n'a cessé de décroître depuis plusieurs années par suite de la diminution de la natalité et de la concurrence acharnée de l"école privée.

Nombre d'élèves en 1922 : 30
- - - 1923 : 18
- - - 1924 : 22

L'emploi dont je propose la suppression est actuellement occupé. Cette suppression pourrait n'être réalisée qu'en fin d'année scolaire.

L'inspecteur d'Académie, (signature)

Mairie d'Ergué-Gabéric, 22.12.1924

Mairie d'Ergué-Gabéric (Finistère)
Le 22 décembre 1924

Monsieur le Préfet

Comme suite à votre lettre du 15 courant relative à la suppression du poste d'adjointe à l'école des filles du bourg,j'ai l'honneur de vous informer que j'ai convoqué à cet effet les membres du conseil. Ne s'étant pas présentés en nombre suffisant pour délibérer, aucun avis n'a pu être donné pour ou contre la suppression de ce poste.

Le maire, (cachet et signature L. Le Roux)

Opposition, 10.12.1924

Ergué-Gabéric, le 22 décembre 1924

Les conseillers municipaux républicains et les membres du comité républicain de la commune d'Ergué-Gabéric à Monsieur le Préfet du Finistère. Quimper.

Monsieur le Préfet

Par votre lettre en date du 15 décembre vous demandez à Monsieur le maire d'Ergué-Gabéric de bien vouloir donner son avis au sujet de la suppression de l'emploi d'adjointe à l'école des filles du bourg, en raison de la diminution des effectifs.

Il est possible que la municipalité, en majorité cléricale, donne à cette mesure un avis favorable, mais nous, républicains fermement laïques, nous avons l'honneur de protester de toute notre force contre cette suppression.

La diminution des élèves à l'école des filles du bourg doit être attribuée tout d'abord à une négligence de la part de l'administration, qui en 1919, lors du départ de Mme Le Coroller, a attendu deux mois pour pourvoir le poste.

Pendant ce laps de temps, plusieurs élèves ont naturellement quitté l'école publique pour aller à l'école libre, mais il est certain que petit à petit ces élèves reviendront.

La diminution de l'effectif a ici, comme partout ailleurs, une autre cause, c'est le nombre peu élevé des naissances pendant les années de guerre. Cela n'est que momentané.

Nous pouvons donc vous assurer, qu'avant longtemps, notre école publique aura retrouvé son effectif d'autrefois et nous vous prions instamment de surseoir à la mesure envisagée.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'assurance de nos sentiments respectueux.

Signatures : Troalen, Huitric, Laurent A., Laurent J., Poupon, Louis Le Corre, Le Grand P., Balès Louis, Balès Jean, Kergorlay, Le Roux Jean Louis

Préfecture, 28.01.1925

Préfecture du Finistère. 3e Division. I. Bureau. Objet : Ergué-Gabéric. Suppression de l'emploi d'adjointe.

République Française. Quimper, le 28 janvier 1925.

Le Préfet du Finistère à Monsieur le Maire d'Ergué-Gabéric.

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien me faire parvenir d'urgence, en triple exemplaire, la délibération que votre Conseil Municipal a du prendre, au sujet de la suppression de l'emploi d'adjointe à l'école de filles de votre commune.

Cette affaire a déjà fait l'objet de ma communication du 10 décembre.

Cachet. Note manuscrite "Attention !". Le Préfet. Pour le Préfet, ... Général Délegué, (signature)

 

Mairie d'Ergué-Gabéric, 02.02.1925

Département du Finistère. Arrondissement de Quimper. Mairie d'Ergué-Gabéric.

Suppression de l'emploi d'adjointe à l'école des filles du bourg.

Ergué-Gabéric, le 2 février 1925

Monsieur le Préfet

En réponse à votre lettre du 28 écoulé, relative à la demande de suppression ou de maintien du poste d'institutrice adjointe à l'école des filles du bourg, j'ai l'honneur de vous faire connaître que j'ai convoqué l'assemblée municipale à cet effet, mais qu'un nombre suffisant s'est présenté à la réunion, donc aucune décision n'a pu être prise à ce sujet. J'ai l'intention de soumettre le cas à la prochaine réunion du conseil dans le courant de ce mois.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos meilleurs sentiments,

Le maire, cachet et signature L. Le Roux

Délibération du Conseil, 22.02.1925

Département du Finistère. Arrondissement de Quimper. Mairie d'Ergué-Gabéric.

Extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Séance ordinaire du 22 février 1925.

L'an mil neuf cent vingt cinq, le vingt deux février à 8 heures du matin, le Conseil municipal d'Ergué-Gabéric s'est réuni en séance ordinaire, au lieu habituel de ses réunions sous la présidence de M. Louis le Roux Maire. Étaient présents : MM. Le Roux R., Laurent J., Le Dé J., Barré L., Laurent A., Huitric H., Huitric JnLo, Danion S., Beuz R., Nédélec L., Quelven L., Le Berre Jn, Nédélec F. et Le Roux Louis, maire. M. Barré Louis a été élu secrétaire.

Demande de suppression de l'emploi d'adjointe à l'école des filles au bourg.

Les membres du conseil n'étant pas tous du même avis, ont demandé à trancher cette question par un vote, qui a donné les résultats suivants :

1° Nombre des membres en exercice : 14.
2° Nombre de votants : 13.
3° Bulletins blancs ou nuls : 1
Ont voté pour la suppression du poste : 7
Ont voté pour conserver le poste : 5

Pour copie conforme, Ergué-Gabéric le 23 février 1925, le maire, signature L. Le Roux

Préfecture à Académie, 26.02.1925

3e division, 1er Bureau. Ergué-Gabéric.

Suppression de l'emploi d'adjointe.

... 26.2.25 ... 27. ... le 28.

Monsieur l'Inspecteur d'Académie

J'ai l'honneur de vous communiquer, sous ce pli, de la pétition qui m'a été adressé au sujet de cette affaire, copie d'une délibération par laquelle le Conseil Municipal d'Ergué-Gabéric se déclare favorable à la suppression de l'emploi d'adjointe à l'école de fille du bourg de cette localité.

Je vous prie de vouloir bien me faire connaitre votre avis sur la suite qu'il convient de réserver à la suppression envisagée.

Signé : E. Berteil.

Inspection d'Académie, 10.03.1925

Académie de Rennes. Ergué-Gabéric.

Suppression de l'emploi d'adjointe.

Inspection académique du Finistère. Quimper le 10 mars 1925.

L'inspecteur d'Académie du Finistère à Monsieur le Préfet du Finistère

En vous faisant le retour de la délibération ci-jointe qui a fait l'objet de votre communication du 27 Février dernier, j'ai l'honneur de vous faire connaitre qu'après un nouvel examen de la question et dans la possibilité de voir l'effectif de l'école des filles d'Ergué-Gabéric se relever prochainement, puisque les enfants de 5, 6 et 7 ans sont maintenant plus nombreux que dans les années précédentes, j'estime que le mieux serait de laisser s'achever l'année scolaire dans le statuquo. À la rentrée nous aviserons. S'il y avait lieu, alors, de supprimer un emploi, il faudrait agir prudemment et commencer par le laisser vacant - en ajournant la suppression administrative.

L'Inspecteur d'Académie, (signature)

[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation :
  • Archives Départementales du Finistère
  • Série 1T, Quimper
 

Reférence, droit d'image :

  • Cote 1 T 84
  • Usage privé et restreint.

[modifier] 4 Annotations

  1. Information et document communiqués par Pierrick Chuto, passionné d'histoire régionale, auteur de nombreux articles (Le Lien du CGF, La Gazette d'Histoire-Genealogie.com ... ) et de cinq livres sur le Pays de Quimper : § [ses publications] .. [Ref.↑]


Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Avril 2018    Dernière modification : 6.04.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]