1538-1544 - La sergenterie féodée de Mezanlez dans le rentier des recettes de Quimper - GrandTerrier

1538-1544 - La sergenterie féodée de Mezanlez dans le rentier des recettes de Quimper

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Documents    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Livre de la réformation [1] du rôle rentier des recettes de Quimper, Pont-l'Abbé et Cap-Caval, avec indication des offices de sergenterie féodée, dont celle d'Ergué-Gabéric tenue par les Kersulgar de Mezanlez.

Registre de 117 folios conservé aux Archives départementales de Loire-Atlantique sous la cote B 2036 : ordonnance de réformation du nouveau domaine de roi de France, et deux mentions de l'office de sergenterie féodée d'Ergué-Gabéric.

Autres lectures : « Les Kersulgar, nobles de Mezanlez et Kernaou, 15e-17e siècles » ¤ « 1454-1646 - Tous les adveus d'Ergue-Caberyc dans l'inventaire ADF-A85 de Kempercorantin » ¤ « 1668 - Reconnaissance de l'antienne extraction noble de François de Quersulgar » ¤ « Familles nobles gabéricoises » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Nous devons à Raymond Delaporte [2] la preuve de la charge détenue par Alain Kersulgar de Mezanlez, l'annexe de son étude sur la sergenterie féodée [3] page 185 donnant ce détail : « B. 2036. Réformation du rôle rentier ; mentions des offices féodés. Folio 70 verso : sergenterie féodée de Mezanlez. Folio 72 verso : Kergamon et Kergastel, gages de la sergenterie d'Ergué-Gabéric. »

Du 13e au 16e siècle, la charge de sergent féodé, ou fieffé, est octroyée à certains nobles pour mettre à exécution les mandements de justice et le recouvrement des rentes ducales ou royales.

Le registre rentier B. 2036 de 1538-1544, conservé aux Archives départementales de Loire-Atlantique, fait suite au rapport nominatif préparatoire de 1536, en donnant la fiscalité précise de chaque lieu. Il est introduit par l'ordonnance du roi de France du 8 février 1837 sur le sujet de la réformation de son domaine en Bretagne. François Ier ayant épousé Claude, fille d'Anne de Bretagne, a hérité d'un vaste territoire qu'il veut réformer en demandant la consignation dans un registre de toutes les rentes féodales.

L'ordonnance de 1537 reprend rigoureusement l'adresse du célèbre édit de Nantes de 1532 traitant de l'Union de la France et la Bretagne : « François par la grâce de Dieu Roi de France et père et légitime administrateur et usufruitier des biens de notre très cher et très aimé fils le Dauphin, Duc et seigneur propriétaire des pays et Duché de Bretagne. »

Ordonnance de François Ier en 1537
Ordonnance de François Ier en 1537
 

Le rentier aux 117 feuillets parchemins, est d'une même écriture typique du 16e siècle avec ses "d" à la barre inclinée à gauche. Son contenu est riche, et n'a fait l'objet à ce jour d'aucune transcription complète ou étude de chercheur en histoire. Y sont listés tous les biens nobles sujets à chefrentes [4] royales de basse-Cornouaille, avec y compris les riches maisons de la ville close de Quimper. Les lieux, propriétaires et montants dus sont précisés, ainsi que les noms des officiers chargés du recouvrement.

En tant que détenteur de la sergenterie d'Ergué-Gabéric apparaît donc « Allain Kersulgar seigneur de Maisanlez » pour d'une part les chefrentes [4] de Kerfors (50 sous), et d'autre part celles de Kergamon et Kergastel (27 sous) : «  soubz le Roy pour gaiges de la dicte sergenterie féodée ». Cet Alain Kersulgar, époux de Marie Botigneau, est aussi cité dans l'ébauche de Réformation de 1536, et le manoir de Mezanlez restera propriété des Kersulgar jusqu'à la fin du 17e siècle.

Les générations de Kersulgar, détenteurs de Mezanlez :

Alain I de Kersulgar (réform. 1426)
 x Jeanne de Mezanlez
 |- Jan de Kersulgar
 |- Yvon de Kersulgar, seigneur de Mez-en-Lez (montre 1481)
 |   x 1448 Beatrix de Kervezaout
 |   |- Jean de Kersulgar, sr de Mesanlez
 |   |   x Jeanne de Kergoff
 |   |   |- Alain II de Kersulgar, sr de Mesanles (reform. 1536)
 |   |   |   x Marie Botigneau
 |   |   |   |- Jan de Kersulgar, sr de Mezanlez
 |   |   |   |   x 1616 Marye de Kerourfil
 |   |   |   |   |- Alain III de Kersulgar, sr de Mezanlez (1636)
 |   |   |   |   |   x Claude de Moellien
 |   |   |   |   |   └ François de Kersulgar, sr de Mezanlez (1638, 1668)
 |   |   |   |   |      x Marie Billoart, dame de Mezanlez
 |   |   |   |   └ Marguerite et Françoise de Kersulgar
 |   |   |   |- Claude de Kersulgar x Guillaume Le Guerriou
 |   |   |   └ Françoise de Kersulgar x Tanguy de Finamour
 |   |   └ Marye, Françoise et Izabeau de Kersulgar
 |   └ Marye de Kersulgar x Louis Lesmais
 └ Henri de Kersulgar (1475 pour Kernaou)

[modifier] 2 Transcriptions

Ordonnance de François Ier

François par la grâce de Dieu Roi de France et père et légitime administrateur et usufruitier des biens de notre très cher et très aimé fils le Dauphin, Duc et seigneur propriétaire des pays et Duché de Bretagne. À tous ceulx quy [...]

[Folio4] rentes et reformation [1] de nostre domaine en la connaissance des papiers terriers et [...]

Folio 70

Terme d'aoust [...]

Sur les héritages [...] Kerfors en la paroisse d'Ergue Gaberic la somme de cinquantes souls monnoye [5] de cheffrante [4] qui [...] estre payée par [...] du sergent féodé de Maisanlez en icelle paroisse est présant noble escuyer [...] de Kerfors [...] audit lieu de Kerfors [...] ces héritages sur lesquels est ladicte [...] ce huictiesme jour des moys et ans Et pour ce : 50 (L) s.

 

Folio 72

De vingt sept souls six deniers monnoye [5] de cheffrante [4] dus par an en la paroisse d'Ergue Gaberic qui se payoient par [...] Maisanlez sergent féodée audit [...] Allain Kersulgar seigneur de Maisanlez [...] tient les manoirs de Kergamon et le village de Kercastel soubz le Roy pour gaiges de la dicte sergenterie féodée [...] de cheffrante [4] pour les dits manoir et village ladicte somme de vingt sept souls six deniers [...] de la dicte sergenterie le treizisme jour des dicts moys et an Et [...] de dicte cheffrante [4] et [...] 27 ((XXVII) s. 6 (VI) d.

[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation :

  • Archives Départementales de Loire-Atlantique.
  • Cote B 2036.
 

Usage, droit d'image :

  • Accès privé et restreint aux abonnés inscrits.
  • Utilisation obligatoire d'un compte GrandTerrier autorisé et mot de passe valide.


[modifier] 4 Annotations

  1. Réformation, s.f. - A. du domaine royal : opérations de réformation lancées en Bretagne en 1537 par François Ier et en 1660 par Colbert. Il s'agit de vérifier l'ensemble des déclarations de propriété (les aveux) des sujets du roi, depuis le paysan ou roturier relevant directement du domaine royal jusqu'au puissant seigneur. Les commissaires de la Cour des Comptes de Bretagne siégeant à Nantes, chargés de défendre les intérêts du Domaine Royal, vont vérifier le contenu des aveux fournis pour l'occasion, en le rapprochant des actes similaires produits antérieurement : validité du titre de propriété, montant de la chefrente en nature et/ou argent versée annuellement au roi, droits attachés à la propriété (justice, ...). Source : histoiresdeserieb.free.fr.
    B. des fouages : contrôle permettant de vérifier qui est bien "Noble". Par exemple la Réformation des fouages en Bretagne en 1426 où les nobles doivent prouver leur noblesse, titre leur permettant d'échapper à l'impôt des fouages. Source : Wikipedia. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 1,0 1,1]
  2. Les Sergents, Prévôts et Voyers féodés en Bretagne des origines au début du XVe Siècle, Raymond Delaporte, Rennes, 1938. [Ref.↑]
  3. Sergenterie féodée, ou fieffée, g.n.m : charge d'officier octroyée à certains nobles pour mettre à exécution les mandements de justice et le recouvrement des rentes ducales ou royales. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  4. Chefrente, s.f. : rente perpétuelle payable en argent ou en nature au seigneur suzerain par le détenteur d'un héritage noble. La chefrente était en principe immuable (Yeurch, histoire-bretonne). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5]
  5. Monoie, Monnoye, adj : un sol monoie désigne une petite pièce de monnaie faite de billons, c'est-à-dire de cuivre, tenant un peu d'argent, mais plus ou moins, suivant les lieux (Encyclopédie Diderot). Existence de « livres monnoie » et de « deniers monnoye » à signaler également, en complément des « livres tournois ». [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 5,0 5,1]


Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Décembre 2012    Dernière modification : 7.10.2020    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]