Santez Gwenn - GrandTerrier

Santez Gwenn

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


sz. Gwenn
Vie / Buhez : épouse galloise de Fragan au 5e siècle et mère de Gwenolé, Gwezheneg, Jacut et Klervi, surnommée Teirbron "aux 3 seins"
Genre / Reizh : Féminin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Gwenn=Blanc
Variantes / Argemmoù : Ternael (Bretagne) - Tiernmael (Bretagne) - Tiernvael (Bretagne) -

2 Almanach


le 21 février 2017 ~ d'an 21 a viz C'hwevrer 2017
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz sz. Gwenn (épouse galloise de Fragan au 5e siècle et mère de Gwenolé, Gwezheneg, Jacut et Klervi, surnommée Teirbron "aux 3 seins")
Proverbe breton ~ Krennlavar Gwelloc'h distreiñ diwar hanter hent eget ober gwall veaj.

[Mieux vaut retourner à mi-chemin que faire mauvais voyage.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

statue de sainte Gwenn et de ses 3 enfants dans une chapelle de Briec
statue de sainte Gwenn et de ses 3 enfants dans une chapelle de Briec

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Gwenn

prénom féminin, fête le 21 février

Déclinaisons du prénom breton : Gwenna - Gwennan

Origine du prénom

Epouse de saint Fragan et mère de saint Gwenolé, saint Jagu, saint Gwezheneg et de sainte Klervi.

Elle est invoquée pour sa fécondité. "Gwenn" signifie blanche, bénie.

Diminutif : Gwennaïg

Site Wikipedia :

Sainte Gwenn

Sainte Gwenn est surnommée en breton Teir Bronn (aux trois seins) parce qu'elle a enfanté trois saints, les jumeaux Guethenoc et Jacut, puis saint Guénolé. Elle est l'épouse de saint Fragan, ils vivaient au Ve siècle.

Les époux et leurs deux premiers fils sont nés au Pays de Galles, leur pays d'origine. Le troisième fils serait né peu de temps après le débarquement de la famille en Bretagne armoricaine, à l'embouchure de la rivière Brahec, au fond de la baie de Saint-Brieuc.

Gwenn (Blanche), femme de saint Fragan est la mère d'une sainte famille nombreuse : elle a également une fille : Sainte Clervie. La dévotion populaire a plaisamment interprété la l'exceptionnelle fécondité naturelle et spirituelle de sainte Gwenn en affirmant que Dieu lui avait fait don d'une troisième mamelle. Il s'en suit une iconographie un peu naïve et on appelle depuis la sainte "Santez Gwenn he teir vammen". La chapelle et le calvaire de Saint-Vennec, près de Briec dans le Finistère, sont logiquement placés sous l'arbitre du chiffre 3. Gwenn est bien sûr invoquée pour la fécondité des femmes.

Gwenn, Gwenna, avec en diminutif Gwennaig, est un prénom répandu pour les femmes. Aussi Gwenna, Gwennan actuellement portés.

Diocèse de Quimper :

Sainte Gwenn
Mère de saint Gwenolé.

D'après la tradition, Fragan et son épouse Gwenn quittèrent vers 460 l'île de Bretagne et débarquèrent sur la côte nord de l'Armorique. Ils s'installèrent sur les rives du Gouët, à l'endroit appelé aujourd'hui Ploufragan. Deux enfants leur étaient déjà nés, Guethenoc et Jacut ; le troisième, Gwenolé, naîtra en Armorique. Le culte de sainte Gwenn est pratiquement inexistant, aucune chapelle n'est en son nom dans le diocèse de Quimper. La chapelle Saint-Vennec en Briec conserve une statue de sainte Gwen et de ses trois garçons, et la paroisse de Saint-Frégant garde, dans son nom, le souvenir du père de saint Gwennolé.