Les Rospape, boucher, épouses de forgerons, et meuniers de père en fils - GrandTerrier

Les Rospape, boucher, épouses de forgerons, et meuniers de père en fils

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
+ Mémoires
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Les anciens du quartier d'Odet ont bien connu les Rospape, ce à double titre car l'un était boucher à Lestonan et l'autre meunier à Meil-Mougueric, le moulin près de la papeterie d'Odet.

Lorsque le commerce de Per à Lestonan fut cédé aux Lauden, on parlait encore de la boucherie Rospape. Et Louch ayant émigré à Kerfeunteun, on se rappelle au moulin de Troheir en 2017 [1] que l'oncle boucher de Lestonan était un "chiqueur" invétéré.

Mais sait-on qu'ils avaient deux autres frères meuniers en activité à Edern à Quistinic et au Temple et que leur aïeux Rospape tenaient le moulin du Temple depuis au moins trois générations ?

Autres lectures : « Quatre moulins à farine et un moulin à papier du côté d'Odet » ¤ « 1927 - Demande d'indemnité d'éviction du meunier de Moguéric au papetier d'Odet » ¤ 

[modifier] 1 Photo de famille

 

Sur cette photo [2], on reconnaît les 6 frères et sœurs Rospape, tous nés au moulin du Temple en Edern où leur père et ancêtres étaient meuniers.

  • devant au centre :
    • Fanch, meunier au moulin de Quistinic en Edern.
  • derrière, de gauche à droite :
    • Louch, meunier à Meil-Mougueric, près d'Odet, puis au moulin de Troheir.
    • Marie, mariée à un forgeron Goyat de Langolen.
    • Youenn, meunier au moulin du Temple à Edern, en succession de leur père.
    • Marianne, comme sa soeur, mariée à un Goyat, forgeron et frère du précédent.
    • Per, boucher à Lestonan.

[modifier] 2 Les meuniers d'Edern

Fanch (François-Marie) est né au moulin du Temple le 09/06/1894 et s'est marié en 1920 avec Marie Douguet. Dans les années 1920 il aidera son frère Louis à Odet-Meil Mouguéric. Il fait ensuite l'acquisition du moulin du Quistinic qui dispose d'une roue verticale de 6 mètres et de 3 mécaniques de meunerie. Son fils François prendra la suite ; à sa retraite en 1993 le moulin s'arrêtera de moudre et sera vendu.

 

Youenn (Yves) est né au moulin du Temple le 04/11/1880 et s'est marié en 1903 avec Marie Lannuzel. Il prend la succession de son père au moulin du Temple à Edern. Le moulin du Temple sera exploité par des Rospape pendant au moins 3 générations en ascendance directe : Louis né à Quimper en 1811, Yves né à Edern en 1850, et Youenn né en 1880. La succession de Youenn, prise par Fanch son fils, constitue donc une 4e génération d'un moulin qui est toujours opérationnel. Sa fille Marie, épouse Quintin, s'établiera à Landéda.

[modifier] 3 Le boucher de Lestonan

Per (Pierre) est né au moulin du Temple le 19/02/1892 et s'est marié en 1918 avec Marjan Huiban [3] originaire de Ty-an-Ouront en Briec. Laurent Huitric interviewé en 1998 relate l'installation de Per Rospape à Lestonan : « C'est dans un appentis de chez Marguerite que Pierre Rospape a commencé son métier de boucher, avant de construire sa boucherie [...] Pour construire la boucherie Rospape, Hervé Guillou a aidé à faire les fondations, à la brouette, dans la boue jusqu'aux genoux toute la journée : il a mis beaucoup de temps à trimbaler toute cette terre là. »

Pierre Rospape fut l'un des premiers habitants de Lestonan à posséder une voiture. On le voit ici en 1935 alors qu'il n'avait pas encore son permis, et c'est le père Gourmelen, chauffeur à l'usine, qui était le « moniteur d’auto-école ». Sur la photo, on reconnaît les personnes suivantes en majorité commerçants à Lestonan :

  • à gauche, Marianne Huitric, la crèpière ; son mari Joseph Niger, le papetier, et à l'intérieur Jean Guéguen, le fils du boulanger.
  • sur le marchepied : Alain Niger ; Lisette Niger ; Marie-Jeanne Rospape (avec Georgette Guéguen sur ses genoux) ; Robert Niger.
  • à droite : Simone Gourmelen, épouse Mazé ; Pierre Rospape, le boucher ; Henri Gourmelen, chauffeur de l'usine.
 
1935 - la Citroën du boucher
1935 - la Citroën du boucher

D'après les souvenirs d’anciens du quartier, il s'agissait soit d'une Citrôen, soit d'une Renault. Nous avons soumis la photo à Pierre Monsel, spécialiste des voitures anciennes et sa réponse est la suivante : "Si l'allure générale fait penser à une Citroën, je pencherais pour une version Torpédo de la C4 qui a succédé à la B14 au catalogue de Javel. On voit que les jantes sont fixées avec 5 tocs. La B14 n'en n'a que 4 (ou 6 pour la B15).".

[modifier] 4 Le meunier d'Odet

Louch (Louis) est né au moulin du Temple le 08/09/1885 et s'est marié en 1908 avec Marie Huiban [3]. Il fait l'acquisition du moulin de Meil-Mouguéric, situé sur la commune de Briec sur les rives de l'Odet, à proximité du château et de la papeterie Bolloré d'Odet.

En 1917 René Bolloré fait l'acquisition du moulin et des bâtiments agricoles auprès d'un dénommé Rannou, lequel est le bailleur de Louis Rospape. En 1926-27 le papetier met fin au contrat de location, et le meunier demande à la justice qu'on lui octroie une indemnité d'éviction. En janvier 1927, il obtient cette compensation lors du premier jugement, mais en décembre la demande est interjetée par la cour d'appel de Rennes.

L'activité de Meil-Mougéric étant mise mis en berne, il prend l'exploitation du moulin de Troheir en Kerfeunteun. Louis aura trois enfants : Marie, épouse Gouiffès ; Yves, époux d'une demoiselle Seznec ; Anne, épouse de Jean Le Braz, qui reprendra la succession du moulin de Troheir pour en faire une boulangerie industrielle.

 

Revenons au moulin de Mouguéric pour nous intéresser aux familles de meuniers qui ont précédé Louis Rospape, le dernier d'entre eux. Sur les recensements de Briec en 1836 et 1841 ce sont le père Corentin et le fils René Guillou qui exploitent le moulin de Mougueric. Le fils est né au moulin de Meil Poul (situé au Stangala, en aval sur l'Odet) où son père est déclaré comme meunier avant qu'ils n'émigrent tous deux Meil-Mouguéric. Le grand père Guillou était déclaré comme journalier à Meil-Poul en 1790 alors que le meunier en titre était un Joseph Le Masson.

Par contre à Meil-Mougueric nous savons seulement que les Guillou y étaient les meuniers des années 1830 à 1850 pendant le démarrage du moulin à papiers d'Odet par Nicolas Le Marié, qu'ensuite à l'arrivée des Bolloré il y eut d'autres meuniers, que vers 1910 l'activité de meunerie est reprise par Louis Rospape d'Edern, et qu'enfin au début du 20e siècle à la 3e génération Bolloré le moulin s'arrête de tourner.

[modifier] 5 Annotations

  1. Grand merci à Brigitte Croissant de nous avoir communiqué les informations relatives aux meuniers de Troheir et d'Edern. [Ref.↑]
  2. Photo de famille communiquée par Mann Kerouredan, ouvrier papetier d'Odet, qui s'est toujours intéressé aux moulins, notamment celui de Mogueric. [Ref.↑]
  3. Les deux frères Pierre et Louis Rospape se sont mariés à deux sœurs Huiban, Marjan et Marie, toutes deux de Ty-an-Ouront en Briec. [Ref.↑ 3,0 3,1]


Thème de l'article : Mémoires de nos anciens gabéricois.

Date de création : Septembre 2009    Dernière modification : 27.01.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]